Partagez | 
 

 # Can't Nobody #

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: # Can't Nobody #   Dim 20 Mai - 20:26

Vous savez quel est le meilleur moment de la semaine ? C’est quand il n’y a aucun cours de programmé par l’emploi du temps et que le soleil brille dans le ciel. C’était les moments préférés de la jeune Lee Mee Na. Elle n’était pas mauvaise en cours et ne les détestaient pas - c’étaient plutôt les professeurs qui donnaient cours qui la détestait - mais rester plusieurs heures enfermée dans une seule sans pouvoir bouger était pour elle un véritable supplice. Alors respirer l’air plus ou moins frais de l’extérieur avec au dessus de sa tête un soleil chaud était quelque chose de bien plus agréable. Mais ça devait être la même chose pour tout le monde.

En fait, ce matin là elle ne flânait pas comme à son habitude. Elle avait rendez-vous dans les jardins de l’orphelinat avec plusieurs personnes de sa classe ainsi que d’autres orphelins pour un match de foot. A vrai dire, Mee Na était la seule fille à participer au match mais c’était certainement la plus crainte de ceux qui seraient présents. Elle avait enfilé un short, un maillot dans lequel elle se sentait à l’aise pour bouger et une veste de jogging noir. Une fois ses baskets à ses pieds, la voilà parti.

Mee Na n’était pas mauvaise en sport, au contraire sauf s’il s’agissait de gymnastique ou quelque chose comme ça. Pratiquer du sport lui permettait de passer ses nerfs sur autre chose que quelqu’un qui serait passé à côté d’elle en la regardant d’une façon qu’elle n’aurait pas apprécié. Et ce trop plein d’énergie qu’elle déchargeait dans ce match de foot n’était pas sans faire plaisir à son équipe. A la fin du match, Mee Na avait marqué trois buts et son équipe avait gagné. Malgré le fait que la jeune fille ne considérait aucun des orphelins présents comme son ami, elle les salua avant de s’en aller et de prendre la direction de sa chambre. Une fois dans celle-ci, elle se saisit de quelques habits et alla jusqu’aux douches.

Une fois qu’elle fut laver et habiller, c’était une véritable transformation par rapport à la Mee Na du match de foot. Chemise blanche, veste de costume noire, pantalon de costume noir, des chaussures tout aussi sombre avec de courts talons ainsi que des mitaines en cuir avec des petits pics métalliques au dos de la main. Ses cheveux étaient parfaitement bien coiffés. Son air fier et sûr d’elle était définitivement présent dans tous les pores de sa peau. Jour sans cours était synonyme de jour de sortie en ville et Mee Na n’aurait pas supporté de sortir sans être bien habillée. Bien entendu, beaucoup de gens trouveraient qu’elle en faisait trop mais peu importait.

La jeune fille longea le couloir et entreprit de descendre les escaliers. A la moitié de ceux-ci, Mee Na croisa l’un des types qui étaient dans l’équipe adverse lors du match. Ils échangèrent un bref regard et alors qu’elle allait continuer son chemin, elle l’entendit ricaner. Se figeant sur place, la jeune fille le fusilla du regard et un rictus apparut sur les lèvres de celui qui lui faisait face ce qui eut pour effet sur Mee Na de serrer fermement les dents.

- T’as un problème ? Lâcha-t-elle d’un ton ferme.
- Moi ? Commença-t-il. Aucun, c’est toi qui en a un. Saleté de Wonderful qui se croit tout permis. T’as vu comment tu t’habilles et tes cheveux ? Tu te prends pour qui ? T’aurais dû crever quand on t’as filé le produit ! Et puis retire ces gants, c’est moche !

Un frisson parcouru le corps de Mee Na. Personne n’avait jamais osé lui parler comme ça. Même elle ne souhaitait jamais la mort d’autre personne lorsqu’elle ne les aimait pas, elle se contentait de donner un coup ou deux et puis c’était tout. Mais là . . . La jeune fille se mordit violemment la lèvre inférieur et retira lentement ses gants comme lui avait dit l’abruti. Elle les rangea dans ses poches et avant qu’il n’ait pu montrer une seule marque de satisfaction par rapport au fait qu’elle ait obéit à son ordre, elle abattit son front sur le nez du jeune homme qui perdit son équilibre et tomba jusqu’en bas des escaliers. Sans rien ajouter, Mee Na fit demi-tour en remettant ses mitaines à ses mains.. Impossible de sortir en ville dans cette état là, elle ferait un massacre. Rhee Joo-Eun, voilà qui elle allait voir.

Son amie. Sa meilleure amie à vrai dire. Mee Na ne lui avait jamais clairement dit mais elle tenait énormément à elle. Certes sa fierté lui empêchait de parler de ses problèmes, certes son comportement parfois trop masculin ne devait pas toujours être facile à vivre mais pour Mee Na, il n’existait personne d’aussi important que Joo-Eun à ses yeux. Chambre numéro 06. Voilà, c’était celle-là. Mee Na frappa deux coups sourds sur la porte et l’ouvrit.

- Joo-Eun ! C’est moi !

C’est moi . . . Voilà une drôle de façon de dire Bonjour, c’est moi Lee Mee Na. Mais Joo-Eun devait être habituée à force parce que Mee Na s’annonçait toujours de cette manière. Et puis, qui d’autre pourrait entrer comme ça dans sa chambre sans attendre d’avoir l’autorisation d’entre


Dernière édition par Lee Mee Na le Dim 17 Juin - 17:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: # Can't Nobody #   Mer 23 Mai - 14:17

Je n'aime pas les matins. Non je dirais même plus, je les détestes. Dès que mon foutu réveil se met en route pour me lever de mon lit en sursautant pour moi c'est le signe d'une matinée gâchée. Mais aujourd'hui je n'avais pas cours, comme la plupart de mes camarades orphelins, seulement.. j'avais oubliée de changer le mode de mon horloge. Le mode "buzz" toujours activé au lieu de "l'auto off". Vraiment je me détestais, pour une fois que je pouvais faire la grâce mat' et dormir à poings fermés, bah non fallait que j'oublie ce p**** de réveil. Bon en même temps dans les trente minutes qui suivent mon état d'éveilllement je deviens active et je prend confiance en moi, seulement pendant ces trente minutes je suis plus qu'instable. Et là c'était vraiment l cas.

En attendant je me levais comme d'hab', un pied après l'autre pas trop pressée, regardais à la fenêtre, sauf que là y'avait un truc qui avait attiré mon attention. Pourquoi y'avait-il des gens quoi jouait au football à cette heure-ci ? J'entrepris une grande phase de réflexion en cherchant quel jour on était. Hier j'avais cours d'histoire-géographie, anglais et sciences.. donc nous étions vendredi.. ce qui veux dire qu'aujourd'hui on est samedi !? Pourquoi je me suis levée !!!? L'énervement montait progressivement en moi, je le sentais. Mon coeur s'affolait et mon teint virait au rouge au fur et à mesure que je m'apercevait de l'heure qu'il était, d'ailleurs je regardais celle-ci et constata avec éffarement qu'il n'était que huit heures treize. Ca y'est je n'en pouvais plus, il fallait que je relâche cette pression en moi, la difficulté de retenir mon stress et mon échauffement.

Je pris mon horloge en arrachant le câble de la prise et le balança de toute mes force par la fenêtre qui vola en éclat. Au moins ça a eu pour conséquence de me calmer instantanément. Mais la fenêtre et le fil électrique étaient dans un sale état. La vitre avait volée en éclat devant moi, envoyant des morceaux de verres partout, me coupant un peu le visage. Et la prise quand a elle était littéralement déchiquetée, ne restant plus qu'un morceau, celui accolé au mur. J'entreprit de le débrancher avant de nettoyer soigneusement ma chambre. Prenant un sac poubelle sous mon lit, j'y entreposait tout les morceaux, miettes et autres échantillons que j'ai crée en détruisant la moitié de ma chambre. Je ne sais pas si quelqu'un avait remarqué ce qu'il c'était produit, puisque je n'avais pas remarquée un seul bruit ou une interpellation de la part des joueurs ou promeneurs à l’extérieur de l'orphelinat. Donc je continuais tranquillement mon remue-ménage.

Une fois fini, je fermas le sac et l'apporta dehors dans le grand local à poubelles à coté du dépôt de l'orphelinat, c'est une espèce de grande pièce avec pleins de vieilleries entreposées un peu partout. Rien d’intéressant en soi, sauf pour les éventuels bricoleurs qui pourraient s'y perdre. Donc je passais dehors en pyjamas avec mon grand sac noir à la main, un garçon entreprit de m'accoster pendant le chemin.

« Hé ! T'as découpé quelqu'un en petits morceaux ou quoi ? »

Il me veux quoi ce morveux ? Ne devrait-il pas m'aider plutôt que de rester à coter de moi à me poser des questions idiotes ? Il avait surement du remarqué mes joues remplies de sang.

« Ouai ! Et si tu m'aide pas je fais pareil avec toi tête de fenouil ! tient prend ça et jette le discrètement au lieu de m'emmerder. »

Le jeune homme me regardais avec ses grand yeux ouverts, surpris surement par ma réaction et partit aussitôt en piquant un sprint en direction du local avec ma poubelle que je venais gentillement de lui refiler. Ça déjà, c'était fait.. Je rigolais intérieurement en voyant sa face de schtroumpf tétanisé.
Plus qu'a se soigner et ce changer.
Je partis donc en direction de ma chambre.

Arrivant dans le couloir de celle-ci j'aperçut devant ma porte Mee Na qui entrait toujours de la même manière.. dans ma caverne, sans toquer et sans s'annoncer convenablement. Bref du Mee Na tout craché. J'entrepris donc de lui faire une farce en arrivant derrière elle une fois qu'elle est entrée. M'approchant doucement d'elle je lui tapotais l'épaule avant de ne lui balancer ironiquement un.

« Tu fou quoi ici ? »

J’espérais une réaction négative de sa part, juste histoire de rire un peu de bon matin. Au moins ça pourrait me changer les idées.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: # Can't Nobody #   Dim 27 Mai - 20:26

La vitre. Où est la vitre ? Mee Na n’avait fait que quelques pas dans la chambre de Joo-Eun qu’elle s’était arrêtée net. Il manquait bel et bien la vitre dans cette chambre. Mee Na ferma les yeux en fronçant les sourcils, un air contrarié sur le visage. Qu’est-ce qui s’était passé ? La jeune aux cheveux mauves pouvaient être dangereuse parfois à cause de son don mais Rhee Joo-Eun c’était un tout autre niveau. Cette fille était en vérité adorable mais lorsqu’elle se mettait en colère, elle pouvait parfois être pire que Mee Na ! Alors l’absence de la fenêtre n’était pas forcément un bon présage. En tous cas, il n’y avait aucune trace de Joo-Eun dans la chambre. Mais alors qu’elle allait sortir de la chambre pour partir à la recherche de son amie, Mee Na sentit une main se poser sur son épaule et une voix s’éleva dans son dos.

- Tu fous quoi ici ?

Si elle s’y attendant ! Mee Na sursauta violemment. C’était traître de faire ça et assez dangereux de lui faire à elle. Faisant volte face rapidement et saisissant la main posée sur son épaule au niveau du poignet dans le même temps, Mee Na se retrouva face à Joo-Eun. Après un instant de surprise qui déstabilisa visiblement Mee Na, son masque de fierté réapparu sur son visage et elle lâcha le poignet de son amie en sifflant entre ses dents avant de reculer d’un pas.

- T’es folle de me faire ça !

La jeune fille croisa les bras et planta son regard dans celui de Joo-Eun. C’est alors qu’elle remarqua des coupures sur le visage de celle qui lui faisait face. A nouveau, Mee Na fronça les sourcils. Qu’est-ce que c’était que ça ? Elle avait brisé la fenêtre et s’était prise les morceaux de verre au niveau du visage. Un profond et bruyant soupir s’échappa des lèvres de Mee Na. Elle s’avança vers Joo-Eun et une fois à quelques centimètres de son visage, elle passa le bout de ses doigts à l’endroit où son amie s’était coupée. Encore une fois, du Mee Na tout craché. En Corée, ce n’était pas forcément toujours très bien vu d’être ainsi tactile.

- Toi tu t’es encore énervée c’est ça ? T’es encore plus irrécupérable que moi Joo-Eun, dit-elle alors que sur le coin de son front se trouvait une légère trace de sang provenant du nez de celui qu’elle avait frappé avant de venir ici.

A nouveau, Mee Na se recula et regarda en direction de la défunte fenêtre. Il ne restait plus qu’un petit bout collé au mur. Le problème pour Joo-Eun ne serait pas tant d’expliquer pourquoi la fenêtre était brisée, l’administration étant habituée à ce genre d’incidents de la part des orphelins, ce serait d’avoir la vitre remplacée le plus rapidement de possible.

- Si moi je suis Hulk alors toi t’es comme Docteur Jekyll et Mister Hyde. A moins que ce soit moi et que tu sois Hulk.

Hulk. Bien des fois, Joo-Eun avait comparaît Mee Na à ce héros de bande dessiné à cause de sa force. Mais Hulk devenait fort uniquement lorsqu’il était énervé alors c’était bel et bien Joo-Eun le monstre vert ! Et Mee Na et bien . . . Ses comportements changeants lui donnait plus des airs de Jekyll et Hyde. Quoi qu’il en soit, la jeune fille aux cheveux mauves se dirigea vers le lit de Joo-Eun et s’y laissa tomber lourdement et s’allongea. Elle se mit à contempler le plafond quelques secondes avant de jeter un regard en biais à son ami.

- Ta fenêtre sera jamais remplacée pour ce soir. Je me demande si je te laisse dormir dans le couloir ou bien si j’accepte de te laisser dormir dans ma chambre pour cette nuit.

Puis sur ces mots, Mee Na ferma les yeux, faisant mine d’entrer dans une réflexion intense par rapport à cette question.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: # Can't Nobody #   Ven 1 Juin - 17:49

Mee Na commença à me faire une prise de judo, me prenant la main je crus qu'elle allait me retourné sur le coup, me mettant par terre telle une tortue sur le dos avec les quatre pattes en l'air. Elle m'a foutue la trouille là, franchement j'ai jamais eu aussi peur pour ma vie ! Mais se retournant son air grave repris une allure que je décrirais de "normal" pour elle, alors que pour la plupart des gens elle a plus la tête de Jack l'éventreur qu'autre chose. Cependant je crois que mon amie avait eu la même peur que moi puisqu'elle retira vivement sa main en me réprimant, me traitant de folle tout en reculant d'un pas. Ahah c'était drôle de la voir aussi tendue, mais c'est vrai que ça n'avait pas été très sympathique de ma part. Cependant je n'étais pas désolée et donc je ne répondis pas me contentant seulement de baisser la tête, admirant mes magnifiques baskets anéanties par mes fuites à répétitions, d'ailleurs il faudrait que je m'en rachète une paire un de ses jours en y pensant. Ma meilleure me toisa ensuite d'un regard mécontent en croisant ses bras devant moi, me faisant volte-face avant de ne soupirer un grand coup. Elle s’avance vers moi, tendant une main et effleurant une de mes coupures au visage. Sur le coup je n'avais pas mal mais lorsqu'elle retira son doigt, le sang coulant légèrement plus, je ressentis une vive irritation au niveau de ma joue qu'elle venait de toucher. J'hurlais alors,juste parce que j'aime bien jouer un rôle mais aussi parce que j'avais franchement eu mal.

« Aaaaaaaaah ! T'es pas bien, j'ai mal ! »

Je fronçais à mon tour les sourcils dans sa direction exprimant mon insatisfaction. Ne pouvait-elle pas garder ses mains dans ses poches quand c'est comme ça ? Encore elle aurait eu un coton avec du désinfectant pour nettoyer les plaies, OK, mais là elle était soit débile, soit hyper sadique.

« Toi tu t’es encore énervée c’est ça ? T’es encore plus irrécupérable que moi Joo-Eun »

Mee Na avait vraiment du faire l'école du rire quand elle était jeune parce que là c'était juste un cas critique, non mais elle s'est regardée avant de me dire ça ? Elle est presque dans un état encore plus pitoyable que moi quand elle frappait. En plus d'ici je peux discerner une trace de sang séché sur son front.

« Ne joue pas à ça avec moi Mee Na, entre nous on sait bien que je ne suis pas la pire de nous deux. Et puis t'es pas franchement bien placée pour jouer ta mère poule, t'as encore plein de sang sur ton crâne. » lui répondis-je en indiquant du doigt la trace tomette plaqué sur le haut de son visage.

Elle passa alors vite fait sa main sur son front retirant une partie du liquide avant de ne colorer ses doigts du brun du sang. Elle se retourna ensuite vers le reste de fenêtre que j'avais, c'est ç dire plus rien du tout avant de me sortir encore une de ses phrases philosophiques remplies d'ironie.

« Si moi je suis Hulk alors toi t’es comme Docteur Jekyll et Mister Hyde. A moins que ce soit moi et que tu sois Hulk. »

Je réfléchissais à cet réflexion, il est vrai que je serais plus du genre Hulk, car comme lui j'ai une super force lorsque je suis énervée -et pas seulement- tandis que Mee Na c'est quand elle veux, changeant presque de personnalité lorsqu’elle devient colérique. Hmm.. c'est peut-être pas complètement faux comme suggestion. Mais avant que je ne dise quoi que ce soit elle se posa sans gène sur mon lit, s'affolant littéralement dessus, manquant de détruire les ressort sous son poids, elle fixa le plafond avant de risquer sa vie. Me laisser dormir dans sa chambre ? Hors de question elle doit être dans un bordel pas possible, de toute manière je n'aurais surement pas le droit au lit alors autant laisser cette hypothèse de coter. Dormir dans le couloir ? Et puis quoi encore, tu m'as prise pour le toutou de service ou quoi ? Tu pense vraiment que je puisse me rabaisser à ce point ? Cependant je la regardais toujours et m'avança pour m’asseoir sur le petit espace libre de mon lit.

«Moi j'ai deux autres propositions qui pourrait être amusantes. On a qu'a aller faire du camping dans le jardin de l’orphelinat, je suis sûre qu'ils peuvent nous prêter une tente si on leur demande avec toute notre délicatesse habituelle. Ou je peux m'incruster dans la chambre de Jung Hwa. A moins qu'on ne vire un de nos camarades de sa chambre et qu'on l'occupe pendant toute la nuit, se serait drôle, rien que de voir la réaction du môme. Ou bien je fais une nuit blanche à traîner dans les bars et les discothèques. A toi de voir. »

Sur ce je fis comme elle à l'instant, je fermais les yeux afin de mieux réfléchir à toutes ses propositions bien plaisantes. Je me demande bien laquelle je vais choisir, je suis encore plutôt indécise sur ce point.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: # Can't Nobody #   Mer 13 Juin - 0:22

Mee Na pouvait le promettre sur tout ce qui lui était cher, elle n’avait pas voulu faire mal à son amie en passant le doigt sur sa blessure. Lorsqu’elle vit le sang coulé sur la joue de Joo-Eun et qu’elle entendit le cri de douleur s’échapper de ses lèvres, Mee Na s’inquiéta et s’en voulu mais ne le montra pas le moins du monde. Son visage avait gardé cette même expression habituelle qui était l’expression qu’elle arborait la plupart du temps. Mais oui, Mee Na s’inquiétait pour l’état de son amie et s’en voulu même pour son geste.

- Ne joue pas à ça avec moi Mee Na, entre nous on sait bien que je ne suis pas la pire de nous deux. Et puis t’es pas franchement bien placée pour jouer la mère poule, t’as encore plein de sang sur ton crâne.

Alors que Joo-Eun pointait son doigt vers le front de Mee Na, cette dernière passa la revers de sa main à l’endroit indiqué et constata ensuite en la regardant qu’il y avait en effet des traces de sang. Elle laissa échapper un soupir d’exaspération. En plus de l’avoir provoquée et faite enrager, l’imbécile qu’elle avait croisé dans les escaliers l’avait salie. Vraiment, on ne pouvait pas faire plus boulet que ça. Quoi qu’il en soit, Joo-Eun venait de s’assoir sur le bord libre du lit et sans attendre, Mee Na avait posé ses jambes sur celles de son amie.

Joo-Eun commença alors par refuser en bloque la proposition de Mee Na sans pour autant être explicite sur ce fait. Quoi ? Elle pensait que la chambre de la jeune fille aux cheveux mauves n’étaient pas assez bien pour elle ? Qu’elle était trop à l’image de Mee Na ? Et bien pas du tout. Ca devait être l’une des chambres les mieux rangées de tout l’orphelinat. Lorsqu’il s’agissait de ce genre de choses, Mee Na devait en quelques sortes maniaques. Si quelque chose n’était pas à sa place habituelle, elle devenait folle. A la place, Joo-Eun proposait d’aller faire du camping dans le jardin de l’orphelinat en disant qu’ils ne pourraient pas leur refuser. Si ça avait été deux autres élèves, Mee Na était certaine qu’ils auraient acceptés mais dans ce cas, on parlait des deux pire teignes de l’Histoire de l’établissement.

Puis elle enchaîna en disant qu’elle pouvait bien se trouver une place dans la chambre Jung Hwa. Elle préférait aller dans celle de ce type que dans celle de Mee Na. Sans pouvoir s’en empêcher, la jeune fille laissa échapper un rire jaune. Certes elle n’avait jamais parlé à ce Jung Hwa mais elle l’avait déjà vu et ne le supportait pas. Pourquoi ? Sa tête, c’était juste physique, elle ne pouvait simplement pas le voir.

- Jung Hwa ! Et puis quoi encore ? Je sais bien que tu fréquentes des gens bizarres mais lui. D’ailleurs il paraît que vous vous êtes enfermés dans une salle tous les deux en prétextant vous entraînez sur vos pouvoirs . . .

Mee Na avait laissé sa phrase en suspens et sa voix était pleine de sous-entendus, bien évidemment, comme à son habitude. Mais en réalité, elle ne reprochait pas à Joo-Eun de trainer avec Jung Hwa.

- Il y a quelque chose entre vous ? Ajouta-t-elle, un sourire espiègle aux lèvres.

Redressée en position assise, Mee Na avait plongé son regard dans celui de Joo-Eun.
S’il y avait bien un sujet sur lequel son amie ne pourrait pas contre-attaquer c’était bien celui-ci. Pourquoi ? Parce que Mee Na ne voulait absolument pas de relation avec qui que ce soit. Les histoires sentimentales, elle les laissait aux autres. Tout le monde pensait que c’était parce qu’elle n’avait pas de cœur. Tout le monde excepté Joo-Eun. L’une des seules fois où Mee Na avait parlé franchement de ce qu’elle ressentait à son amie, elle lui avait avoué qu’elle ne voulait pas tomber amoureuse pour ne pas être blessée ou déçue, une fois de plus.

- Enfin, tu fais ce que tu veux tu sais. Ca me regarde absolument pas.

Puis, sans rien ajouter, Mee Na se rallongea et se tourna sur le côté, tournant ainsi le dos à Joo-Eun, boudant pour une raison qu’elle-même n’arrivait pas à saisir. Elle entendit son amie qu’elles pouvaient encore virer quelqu’un de sa chambre ou qu’elles pouvaient sortir en ville. La seule réponse de Mee Na fut un grognement. Sortir n’était peut-être pas une mauvaise idée, elle sentait le besoin de se noyer dans un bain d’alcool bien que c’était dans ces cas là qu’elle se mettait à dévoiler ce qu’elle ressentait véritablement. Elle soupira profondément. Décidément, sa bipolarité n’était pas une bonne chose à la vue de comment son comportement et son humeur changeait aussi vite et sans raison.

- On fait comme tu veux, lâcha finalement Mee Na d’une voix légèrement moins assurée qu’à l’habitude.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: # Can't Nobody #   Sam 16 Juin - 22:03

Mee Na avait eu cette expression que je préférais éviter le plus possible si je tenais à ma vie un tant soit peu, le genre d'expression qui retire le visage serein à peu près normal de votre ami pour laisser place à l'exaspération la plus totale. Et j'avais bien raison, ses traits laissait transparaître une tension qui se fit entendre dès qu'elle s'adressa à moi et cela en me coupant sans même que je ne put dire quoi que se soit pour riposter.

- Jung Hwa ! Et puis quoi encore ? Je sais bien que tu fréquentes des gens bizarres mais lui. D’ailleurs il paraît que vous vous êtes enfermés dans une salle tous les deux en prétextant vous entraînez sur vos pouvoirs . . .

J'ouvris grand les yeux en me redressant et tournant la tête en sa direction. Tout d'abord je déglutis afin de mieux faire passer sa remarque dans mon esprit et, parce que j'étais sur le point d'avaler ma salive de travers ce qui n'aurait pas manquer de me faire tousser pendant plusieurs minutes, cela en versant une larme comme ça me le fait à chaque fois. Puis dans un deuxième temps je fis une moue pas possible laissant entrevoir le fond ma gorge à la Miss Docteur Jekyll et Mister Hyde comme elle venait si bien de le dire il y a quelques instants. Pensait-elle que.. Mais elle est pourtant au courant de ce que je ressentais pour lui, je lui en ai déjà parlé et elle doit se douter que c'était une blague, son insinuation me laisse trop perplexe, comment dois-je le prendre ? Une fois réfléchis un peu sur ce qu'elle venait de dire je m’aperçus que j'avais les yeux exorbités et la bouche ouverte et repris directement un visage relax en la fusillant du regard. Elle reprit alors de plus belles.

- Il y a quelque chose entre vous ?

Obligé qu'elle ne s'en souvienne pas. Sérieux Mee Na j'avais pas envie d'aborder le sujet, je sais que ça va soit m'énervée soit me rendre nerveuse parce que je sais pas du tout comment tu va réagir face à tout ce que j'vais te dire, surtout que c'est un sujet assez sérieux..

- Enfin, tu fais ce que tu veux tu sais. Ca me regarde absolument pas.

J'entrepris donc de tout lui dire sur ce sujet que je considère plutôt complexe puisque je sais bien qui si ça "ne la regarde absolument pas" ça veux en réalité dire qu'elle est surement en train de sous-entre qu'elle veut tout savoir, ou un truc du genre ? A moins que ça ne veuille rien dire du tout.. Enfin bref j'ai envie de tout lui avouer, qu'elle me dise quoi faire, qu'elle me conseille car je n'arrive pas bien à gérer mes sentiments et Mee Na connait très bien les conséquences de ses sentiments mal gérés. A la fin ça se finit toujours avec au minimum un objet cassé ou un oeil au beurre noir, voir même une jambe cassée et une salle n'étant plus en état d’accueillir qui que se soit. Je pris une grande inspiration et commença mon récit en tentant d'être la plus brève possible et de restée claire dans mes propos sans avoir à l'énerver, pas envie de mourir si jeune. Cependant elle se rallongea me tournant le dos et ajouta qu'elle s'en foutait royalement et qu'elle me laissait le libre choix de notre activité.

« Je suis certaine de t'en avoir déjà parlé, Jung Hwa fut mon premier amour à l'orphelinat il y a de ça cinq ans, il y a quelques jours on a fait un jeu stupide suite à une demande débile de sa part, il voulait savoir pourquoi j'avais son prénom d'inscrit sur ma trousse et tu devine bien pourquoi, bref a la fin on s'est retrouvés à faire une sorte de "cap ou pas cap ?", le problème c'est que j'ai trop l'esprit de combattante et je déteste perdre alors.. disons que.. »

Je baissais la tête honteuse d'avouer cela à Mee Na je savais qu'elle allait encore plus me détester après lui avouer cette horrible chose dont je ne suis plus du tout fière. Je sais qu'elle est déjà agacée parce que j'ai eu le malheur de parler de Jung Hwa alors qu'elle le détesté au plus haut point, mais est-ce ma faute ? Non ce sont simplement mes hormones ! Hulk s'il te plait comprend moi, je n'ai pas pu combattre mère nature. Cependant j'expirais et repris mon récit ne laissant pas le temps à ma meilleure amie d'ajouter quoi que ce soit.

« Je l'ai embrassé.. C'est pour ça que j'ai rigolé en disant que j'irais voir dans sa chambre mais je n'en pensais pas un mot, crois moi ! »

Avant de ne relever la tête vers elle je retins une remontée d'émotions et essuyais mes yeux de mon revers de manche. Quand je plongeais mes yeux dans les siens je ne pu m’empêcher de remarquer son étonnement. Il n'était pas impossible de lire dans Mee Na quand on l'a connaissait bien et c'est surement la même chose pour elle avec moi. C'est pour cela que je me retournais lui laissant seulement comme contemplation mon dos.

« Je crois que j'ai besoin de me bourrer la gueule.. » dis-je en reniflant et en adressant un mince sourire.


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: # Can't Nobody #   Dim 17 Juin - 18:16

Alors que Mee Na tournait le dos à Joo-Eun, elle sentit malgré tout le changement qui intervint chez son amie alors qu’elle venait de parler de Jung Hwa. Bien sûr elle savait que ce type avait été le premier amour de son amie mais c’était il y a déjà des années et ils étaient simplement amis désormais alors qu’est-ce que ça pouvait bien faire que Mee Na parle de lui ? C’était certes une handicapée en ce qui concernait les sentiments mais elle ne pensait pas qu’après tout ce temps une taquinerie pouvait être douloureuse à ce point.

Mais lors que Joo-Eun prit la parole, Mee Na perçu immédiatement le tremblement dans sa voix. Alors, la jeune fille ne dit rien et écouta son amie. Apparemment le jeune homme avait vu son nom inscrit sur la trousse de Joo-Eun, avait voulu savoir pourquoi et tout cela s’était fini par un cap ou pas cap. Mee Na avait déjà compris ce qui s’était passé. Joo-Eun était décidemment trop entêtée et aimait trop gagner jouer à ce genre de choses. Elle n’avait même pas besoin de lui préciser que Mee Na voyait très bien le tableau de là où elle était.

Lorsque Joo-Eun baissa la tête avec une moue honteuse inscrite sur son visage, cela ne fit que confirmer ce que Mee Na pensait. Ce n’était pas vraiment son genre d’être comme ça. Et la jeune fille ne dut pas attendre bien longtemps pour recevoir la confirmation de ce à quoi elle s’attendait mais malgré tout, ses yeux s’ouvrirent en grand. L’entendre véritablement l’étonner au plus au point. Alors Joo-Eun avait embrassé Jung Hwa. Mee Na soupira profondément. D’abord, elle eut envie de se lever, d’aller trouver Jung Hwa et lui le défigurer un peu. Ensuite, elle eut envie de gifler Joo-Eun pour avoir fait quelque chose d’aussi stupide. Et enfin, c’est elle qu’elle voulut frapper pour avoir parler de Jung Hwa à son amie. Mee Na se redressa et passa ses bras autour de son amie et déposa sa tête au creux de son épaule. Il n’y avait bien qu’avec Joo-Eun qu’il était possible de voir la jeune fille agir ainsi.

- Joo-Eun . . . Je suis désolée, je savais que Jung Hwa était encore aussi important pour toi malgré les cinq ans écoulés. Tu sais bien que moi et les sentiments . . . C’est pas vraiment ça.

- Je crois que j’ai besoin de me bourrer la gueule . . .

A vrai dire, Mee Na aussi. Sans aucune raison, elle ressentait de plus en plus l’envie et le besoin de boire jusqu’à ne plus se souvenir de son propre nom. Dans ces moments là, en vérité les choses devenaient parfois tellement claires qu’il était effrayant d’être de nouveau sobre et de ne plus se souvenir. Alors Mee Na se leva du lit, mis ses mains sur les épaules de Joo-Eun et plongea son regard dans le sien. Leurs visages n’étaient séparés que par quelques centimètres.

- Tu sais, je te remercie de proposer ça. Pour une fois, c’est pas moi qui va passer pour une alcoolique. En tous cas j’accepte avec plaisir.

Ces mots, elle les avait prononcé avec un véritable sérieux mais bien entendu, si Mee Na avait dit ça c’était pour détendre l’atmosphère. Elle ne voulait pas que son amie s’enfonce dans sa mélancolie en continuant à penser à Jung Hwa. Mee Na saisit la main de Joo-Eun, la força à se relever.

- T’as l’air d’une guerrière avec tes traces de coupure sur le visage, personne viendra nous chercher des ennuis. Je connais un super endroit tu verras.

Et de toute façon, qu’ils essaient et Mee Na leur ferait comprendre qu’il ne fallait pas. Alors, toujours en tenant la main de Joo-Eun pour la trainer avec elle, la jeune fille ouvrit la porte et sortit de la chambre pour prendre la direction des rues bondées de Busan.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: # Can't Nobody #   

Revenir en haut Aller en bas
 

# Can't Nobody #

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
「 HEARTBEAT심장의 고동 」 :: HAPPY ENDING끝 :: Corbeille :: RPs-