AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ★ Chacun son délire, tu dors moi j'dessine. [With Ji Hwan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: ★ Chacun son délire, tu dors moi j'dessine. [With Ji Hwan]   Dim 17 Juin - 8:33


Réveillé doucement par les raillons du soleil, je m'étirais tranquillement dans mon lit, levant les yeux vers le plafond ; ce plafond que j'avais tant fixer de mes yeux étirés les soirs d'orages. J'en avais marre de cet endroit, de cette vie, je savais que je pouvais partir, étant majeur, on me donnait le droit de me trouver un travail et une habitation, mais j'avais beaucoup de souvenirs, bons comme mauvais, et je voulais continuer de mener l'enquête. Pourquoi trouvaient-ils toujours les orphelins lors des « fugues » ? Cette question me trottait dans la tête depuis le jour où l'on m'avait retrouvé, une heure après m'être sauvé. C'est stupide, ils croient peut-être que si on part, c'est pour avertir la population de ce qu'ils font aux gosses dans cet établissement, mais ont-ils penser à ce que diraient les autres en apprenant ça ? Ce serait sûrement nous les plus rejeté. Vous nous imaginez dans la rue en train de dire « hey t'as vu ! Je peux noyer n'importe qui sans même le toucher si j'le veux ? ». Ils nous prennent peut-être pour de futures machines de guerre, j'en sais rien et puis, de toute façon, j'veux pas y penser. J'ferai ma vie, et j'oublierai cet endroit pendant quelques heures, juste le temps d'être libre.

Je fus tirer de mes pensées lorsque des bruits de pas se firent entendre jusque dans ma chambre. Voulant savoir qui osait perturber mes quelques minutes de réveil, je sortis de la pièce, vêtu simplement d'un caleçon et me trouvait devant des fillettes de treize ans. Je soupirai et leur hurlai de faire moins de bruit avant de me diriger vers la salle de bain. Je fixais mon visage. Le soir précédent, je m'étais battu. Pas avec n'importe qui, pas n'importe comment. Avec des gens qui avaient eu la merveilleuse idée d'essayer de me voler. Faut dire, j'suis pas non plus riche et ce n'est pas comme si j'allais donner le peu que j'avais comme ça. Je n'avais pas utiliser mon pouvoir, de toute façon, pourquoi l'aurais-je fait ? Je savais très bien me défendre normalement. J'men tirai avec la lèvre inférieur enflée et une légère coupure en dessous de l’œil droit. Ça me faisait légèrement rire de me voir dans cet état. J'étais sur que, même défigurer, je serai toujours autant beau. -rire- J'ai beau être narcissique, je ne dis que la vérité et puis, s'il y a des jaloux, qu'ils le disent, je les aiderai, la chirurgie esthétique ça existe.

Ce matin-là, j'étais resté plus d'une heure sous la douche comme à mon habitude. En même temps, j'étais un peu dans mon élément, j'étais toujours mieux dans l'eau depuis qu'on m'avait implanté le sérum et ça ne me dérangeais pas tant que ça. Je sortis donc de ma chambre, vêtu d'un jean que j'avais moi-même troué pour le « fun » et d'un débardeur noir. Marchant pied nu dans les couloirs de l'orphelinat, je fixais tous les gens que je croisais. Chaque personne que je voyais, que je les connaisse ou non, avaient tous une histoire différente, des pensées différentes et un caractère différent. Je voulais tous les connaître, lire dans leurs pensées et savoir s'ils aimaient ou non cet endroit lugubre.

Je déjeunais seul, me baladais seul, perdu dans mes pensées, un sourire léger aux lèvres. Le temps se dégradait à mesure que le temps passait et je voyais chaque personne que je croisais me dévisager ce qui me donnait envie de rire légèrement. Je n'étais pas fou, ni associable, j'aimais juste la solitude et lorsque j'entrai dans la bibliothèque pour aller dessiner un peu à l'abri des regards stupides, je vis une tête blonde affalée sur une table, la seule de libre d'ailleurs. Bizarrement, ou ironiquement, les gens le regardaient avec un regard exaspéré. Je l'avais déjà vu plusieurs fois en train de dormir dans cet endroit, mais là, j'allais devoir être obligé de le réveiller pour pouvoir m’asseoir. Pas question de dessiner par terre ! Je m'approchais donc de sa table avant de pousser sa tête légèrement qui tomba doucement sur la table. J'voulais pas non plus l’assommer !

« Hey blondinet, j'peux m'asseoir ou t'attends quelqu'un ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: ★ Chacun son délire, tu dors moi j'dessine. [With Ji Hwan]   Dim 17 Juin - 17:41

Aujourd'hui le pauvre Ji Hwan dût subir la punition de la vieille que sa très chère de professeur de langue lui avait donné suite à la découverte de son cahier de cours complètement vite de toute leçon. Il était décoré de nombreux dessins notamment de petits lapins partout ainsi que de petits moutons, pourquoi il dessinait ce genre de bestiole, il en savait rien, mais il aimait. Enfin suite à cet découverte et son inattention au cours, elle le renvoya et elle prévint ce mec que je nommais le tyran. Cet homme qui se faisait un plaisir de martyriser les élèves avec ses stupides punitions, pour le coup Ji Hwan avait passé plus d'une heure assit sur les jambes, les bras levés en l'air bien tendu, s'il osait faiblir l'homme rajoutait de bon coeur cinq minutes de plus à sa torture physique. Après avoir tenu le temps qu'il fallait en faiblissant deux trois fois, le jeune s'était levé avec beaucoup de mal, ressentant des douleurs dans les jambes. Alors qu'il croyait que sa punition s'était terminé, ce tortionnaire prit un plaisir de lui dire de se lever très tôt ce matin et d'aller nettoyer son bureau. C'est d'ailleurs la raison du pourquoi le blondinet avait dû se lever ce matin à cinq heures, une épreuve très dur, mais s'il tenait à ses jambes il n'avait pas le choix. Balai en main, Ji Hwan se trouvait dans le bureau de ce surveillant qui devait sûrement roupiller pendant que lui bossait de si bonne heure.

« Cet enflure me le payera. Non, mais c'est quoi ça de faire lever un élève à cinq heure du mat' pour nettoyer son bureau. »

Énervé, non pas du tout. Même si la tâche ne lui plaisait guère, Ji Hwan s'appliqua, car il ne tenait pas à avoir une double punition. N'empêche si un jour on lui avait dit de nettoyer une pièce de fond en combles, on aurait sûrement rigolé surtout lorsqu'on connait l'état de sa chambre. Bordélique est un mot fort, mais cet adjectif conviendrait parfaitement pour designer la chambre du jeune homme, feignant comme il pouvait l'être sur ce point, le jeune homme ne rangeait rien et laissait tout étaler. Lorsqu'il était rentré la pièce, des papiers s'étaient logés sur le sol et pas seulement aussi des emballages de nourriture et compagnie. Le blond avait bien évidemment eut la pensée que cet homme l'avait tout simplement fait exprès pour que la tâche soit encore des plus dur pour lui. Il ne savait pas ce qui le retenait de frapper ou même de tuer ce mec. Lâchant un long soupir, il se dépêcha pour vite finir et partir dormir, mais où aussi ? Dans sa chambre ? Non il avait ouvert le volet et puis c'était trop loin. Feignant, ça se voit tant que ça. Oui monsieur avait décidé d'être feignant aujourd'hui et puis il était de sale humeur à cause de ce tyran.

Il eut fini une heure plus tard alors que son ventre commença à crier famine. Se frottant le ventre en soupirant, il rangea le balai et tout le matériel de nettoyage allant le ramener dans le local des femmes de ménage alors qu'il se dirigea directement à la cafétéria pour dévorer d'une seule traite tout son plateau même si la qualité de la nourriture était loin d'être excellente. Mais que voulez-vous quand vous avez faim vous mangez de toi, enfin presque tout. Sortant de l'endroit pour s'étirer juste devant la sortie.

« Bon, il me faut un coin pour dormir...Hmmm dehors sur l'herbe ? Non il y a plu cette nuit. À la bibliothèque ? Ouais pourquoi pas et puis c'est assez calme en générale. »

Le blond prit donc direction vers ce lieu qu'on pouvait nommer également le temple des livres, voir Ji Hwan dans un tel lieu pourrait sembler assez étrange, mais enfaîte pas du tout lorsqu'on savait ce qu'il faisait là-bas. Dormir était sa principale activité en ces lieux, le voir lire serait bien rare déjà qu'il ne met pas le nez dans les bouquins de cours pour réviser alors un roman et compagnie encore moins. Enfin si le jeune homme aimait bien lire les bandes dessinées, mais ça s'arrêtait là. Arrivant devant la porte de ce lieu qu'il poussa pour y pénétrer, il n'y avait pas trop de monde pour le moment, il avança et chercha du regard une table de libre. Il trouva assez rapidement une table à l'abri du regard du bibliothécaire, il s'assit puis allongeant ses jambes sur le bord de la chaise se trouvant juste en face de lui. Il prit son portable branchant son casque dessus, ne mettant pas la musique trop forte puis une fois bien installé, il ferma les yeux. Autant dire que le jeune homme ne mit pas longtemps à sombrer dans le sommeil, la musique ne le dérangeait pas c'était plutôt pour lui une aide à s'endormir.

Voilà un bon quart d'heure que Ji Hwan dormait et la bibliothèque était déjà bien remplis que toutes les autres tables étaient déjà occupées sauf la sienne. Dormant sur sa chaise, les deux coudes contre la table dont les mains tenaient la tête, on pouvait bien se demander comment faisait-il pour avoir autant de faciliter à s'endormir n'importe où et de n'importe quelle posture. Un homme s'approcha de lui poussant la tête ce qui la fit glisser de son appuie et lui fit atterrir front contre la table dans un claquement qui le réveilla d'une façon assez violente qu'il en grogna. Il se redressa en se frottant le front en lâchant une petite injure, il chercha ensuite du regard le coupable, face à lui un homme, il retira son casque pour écouter ce qu'il lui disait :

« Hey blondinet, j'peux m'asseoir ou t'attends quelqu'un ? »

Avait-il l'impression d'attendre quelqu'un ? Non. Ji Hwan le regarda de façon assez énervé en gardant sa main paume contre son front.

« J'ai l'air d'attendre quelqu'un ? Non donc vas y assis-toi. Bordel tu aurais pu éviter de pousser ma tête, je dormais bien jusqu'à ce que j'embrasse la table. »

Ji Hwan ne lui parlait pas de façon agressive ou même méchante, mais disons qu'il lui parlait plutôt familièrement même s'il ne connaissait pas l'homme. Il soupira et prit son portable pour en éteindre la musique gardant toujours le casque autour de son cou, il observa le jeune homme. Il n'aimait pas être sur la même table que quelqu'un s'il ne savait même pas qui il était, c'est pour cela que sans gêne Ji Hwan lui demanda :

« Et toi tu t’appelles comment ?. »

Il le regardait face à face alors que les cernes sous ses yeux devenaient voyantes.

Revenir en haut Aller en bas
 

★ Chacun son délire, tu dors moi j'dessine. [With Ji Hwan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
「 HEARTBEAT심장의 고동 」 :: HAPPY ENDING끝 :: Corbeille :: RPs-