AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Kang Ho Chull

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: Kang Ho Chull   Jeu 10 Mai - 23:12

Bang Yong Guk
.Kang Ho Chull ;






nom ─ 강
prénom ─ 호 철
âge ─ 21 ans.
date de naissance ─ 8 Août 2000.
taille ─ 1m82.
poids ─ 60 kg.
groupe sanguin ─ O.


Life of a Busan Citizen

Curric. Vitae ;
• activité : Garagiste.
• situation familiale : écrire ici

• Informations notables : écrire ici
Biography ;
Arriverez-vous à suivre un être aussi complexe que moi ? Je vous vois déjà vous dire que ce sera simple, laissez-moi vous dire que vous vous trompez lourdement sur ce point. Je souffre de ce que l’on nomme « trouble dissociatif de l’identité » en quelque sorte, autrement dit la « double personnalité ». Celle-ci tombe n’importe quand et ça peut choquer la personne en face de moi. En fait, il suffit que mon cerveau fasse le lien entre un mot et un évènement passé pour que ça déclenche en moi ce déraillement. Ce n’est en soi pas un déraillement total, mon train interne change juste de voie pour laisser place à un autre paysage. Un paysage aride, uniforme, morne où je suis le seul en droit de vivre. Quiconque se permet de venir poser le pied sur cette terre se verra immédiatement châtié de la pire manière que mon cerveau trouvera à ce moment là. Autrement dit, méfiez-vous toujours de ce que je tiens quand mon regard se fait changeant, que mes pupilles ne brillent plus et deviennent ternes. Je vois déjà ceux qui se disent qu’ils peuvent faire briller mes pupilles de nouveau en essayant de rattraper la chose, essayez donc, vous verrez. Il y a bien un moyen de faire briller mes pupilles de nouveau… Quand mes yeux affichent cette lueur sadique, mes pupilles se remettent à briller, mais pour votre santé et même votre vie, fuyez aussi loin que vous pourrez. Car si je vous ai dans mon collimateur, vous êtes alors certain que je ferais mouche et sans manquer d’imagination. Des idées pour vous faire souffrir lentement, j’en ai plein, un stock que vous n’imagineriez même pas, qui ne se fait pas non plus dans un film. Ils n’ont pas l’esprit assez psychopathe pour songer au quart de ce que j’ai dans la tête quand le paysage change en moi. Bien entendu, ce n’est pas le seul point de cette personnalité hyper négative que je possède. Outre un sadisme poussé bien significatif, il s’avère que je suis aussi un dragueur invétéré dans les meilleurs moments mais… Car oui, il y a un mais. C’est simplement pour mieux faire souffrir et voir des larmes couler sur vos joues, la honte vous prendre et le dégoût en me regardant, tout cela me provoque une jubilation extrême suivie d’une jouissance mentale que peu d’entre vous comprendrons. Durant les nuits d’insomnie que je peux avoir, je suis donc un parfait Dom Juan, je fais en sorte d’avoir pour mieux briser. Je peux m’en prendre à n’importe qui sans distinction, mais lorsque je suis comme cela, c’est parce que mon paysage est encore différent de l’aride. Celui-ci comporte quelques zones, enfin j’appelle ça des zones, de verdures. C’est ce qui permet aux gens de pouvoir m’approcher, me parler, succomber à mes charmes. Et vous, y succomberez-vous ou, au contraire, connaitrez-vous les affres de ma terre aride, sans âmes qui vivent, pas même la mienne ou seul le chaos règne en maitre ? Je ne vous conseille pas de le découvrir… Car ceux qui ont côtoyé cette partie de moi ne sont plus du tout en état de vous en parler où vous découvrirez juste une expression de peur intense sur le visage avant un cri strident, qui vous sera insupportable, preuve de leurs chocs psychologiques.

Voilà, je vous ai présenté ma personnalité latente. Passons donc maintenant à la personnalité patente.

Le côté de moi qu’il vous faut connaitre, et surtout ne pas pousser pour ne pas rencontrer l’autre. Mais ça, vous ne pouvez pas le savoir parce que je ne vais pas arriver et vous dire "Hey, salut ! Tu sais, j’ai une double personnalité, alors évite certaines phrases ou certains mots si tu ne veux pas la rencontrer, j’ignore lesquels alors surveilles juste ce que tu me dis !" Bah non, c’est impossible. Tant que je vais bien, je préfère ne pas paraitre pour un malade mental. Pour tout vous dire, mes deux personnalités s’ignorent… Du moins, la latente connait la patente mais pas le contraire. Donc, lorsque je suis dans mon état normal, je suis un jeune homme posé. Avec un fort caractère certes, explosif même mais ce n’est rien de grave étant donné que ce ne sont souvent que des paroles. Je suis quelqu’un de gentil et d’attentionné envers mes proches, je sais montrer que je les aime énormément. Mais mon cercle de proches est vraiment très restreint, parce que je suis fuit sans comprendre la ou les raisons. Dans ma tête, je vis au jour le jour sans me soucier de ce qui m’arrivera le lendemain, je profite de mes amis, de sorties et je croque donc la vie à pleine dents. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes en gros. Si ce n’est parfois quelques absences, tout va bien. Je suis généreux mais quand même réservé parce que je ne veux pas que les gens mal intentionnés profitent de cette gentillesse. Je pourrais vous en dire encore beaucoup mais je vais m’arrêter là et vous laisser un peu le temps de me découvrir entièrement.
_______________

Comment devenir celui que je suis aujourd’hui ? Tout ça est très simple. J’ai vécu l’enfer pendant mon enfance, un père violent, une mère dépressive… Certains jouent en mentant sur ça mais parce qu’ils ne connaissent pas, ne savent pas combien c’est dur de survivre dans ce monde. Je ne m’en plains jamais, je ne veux pas être pris en pitié pour des gens maintenant insignifiants. Faisons quelques pas en arrière pour que vous puissiez mieux comprendre. À la manière d’une histoire.

C’était un soir tout à fait banal pour le petit garçon brun, il venait de souhaiter une bonne nuit à sa mère qui venait de lui chanter une berceuse sans se douter que celle-ci allait s’enfermer dans les toilettes et prendre ce dont elle avait besoin pour tenir le coup. Ce fut quelques minutes plus tard, de longues minutes en fait, que des bruits de pas lourds se firent retentir dans cette maison au calme plat et soudain… Des cris, des coups qui pleuvent dans tous les sens, sans arrêt, un calvaire, une souffrance sans nom tellement qu’elle est horrible. La chair qui implose, le corps qui se recouvre de traces violette/bleu qui marqueront longtemps ; des pleurs d’un enfant qui ne comprend rien. Qui se demande pourquoi lui… Pourquoi c’est lui qui subit tout ça, il demande alors de sa petite voix à son père ce qu’il a mal fait et la seule réponse fut un coup qui lui explosa la mâchoire. Encore une fois son père l’avait pris en grippe et s’était défoulé sur lui à cause de l’alcool. Il commença alors à passer ses nuits dans la peur, plus il grandissait, plus cette peur se faisait présence. Mais un jour… Une nouvelle atroce arriva dans le journal. Un meurtre sauvage dans un parc, de nuit. Personne ne saura jamais ce qui c’est passé, le coupable ne sera jamais retrouvé…

Ce coupable c’est moi, il s’agit là de mon éveil, celui de ma personnalité dont j’ignore totalement l’existence. Enfin, ensuite j’ai continué à grandir dans cette peur malgré le fait que pendant la nuit, lorsque je pensais dormir, c’est lui qui était éveillé pour veiller sur mes nuits. J’ai vécu et je vis encore comme ça aujourd’hui. Malgré le fait que cette menace ne soit plus qu’un lointain souvenir, lorsque je perds la notion du temps c’est qu’il se manifeste, je l’ignore. J’ai des doutes mais jamais encore je n’ai eu confirmation. J’attends certainement l’âme sincère qui me dira que j’ai un trouble psychologique. Encore faut-il que cette personne passe assez de temps avec moi pour le découvrir. Enfin ! Ma mère a continué à vivre avec moi tout en restant dépressive et ce fut un énorme poids jusqu’à ce que je puisse enfin voler de mes propres ailes.

J’ai une grande passion dans la vie, les voitures… C’est ce qui m’a poussé à devenir garagiste, faire des études pour ça m’est apparu comme une évidence. Aujourd’hui je travaille comme garagiste apprenti dans un garage pendant la journée, en parallèle avec des cours que je me paie à domicile grâce au petit salaire que je gagne durant mes journées de dur labeur. Puis le soir venu, j’enchaine sur un boulot de serveur où je ne suis pas déclaré avant d’être libre vers minuit, là quand je sais que je ne travaille pas le matin, je rentre chez moi et je me repose un peu avant de repartir pour ma passion des voitures et… Des courses. Vous connaissez Fast and Furious ? Voilà mon monde, j’ai beaucoup économisé et j’ai même fait quelques conneries pour en gagner plus mais je me tairais sur ça parce que je n’en suis pas fier et qu’à bien y réfléchir, j’aurais pu m’attirer beaucoup de problèmes. Ah oui, un dernier détail, pendant mes nuits de sommeil, il prend ma place, donc vous pourrez me croiser n’importe où… C’est tout pour le moment, je commence à avoir la gorge sèche.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
 

Kang Ho Chull

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
「 HEARTBEAT심장의 고동 」 :: HAPPY ENDING끝 :: Corbeille :: Archives-