Partagez | 
 

 Beach by night (PV)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: Beach by night (PV)   Sam 12 Mai - 22:36

La nuit était tombée sur l’orphelinat et ce soir, Mee Na n’était pas d’humeur à rester enfermer dans sa chambre ou bien dans n’importe quelle autre pièce. Ce soir, il lui fallait de l’air frais et ce n’était pas en restant ici qu’elle allait en trouver. En pyjama comme tous les résidents, Mee Na troqua son large maillot des Ramones pour un maillot noir avec une croix celtique blanche et son short de basket pour un jean troué au niveau du genoux gauche avec des chaînes accrochées dessus. Elle enfila sa paire de tennis blanches, attrapa à la volé sa veste en cuir et sortit de sa chambre. Avec ces habits et sa teinture mauve tendant vers le rose, elle ne passait pas vraiment inaperçu.

Il n’y avait aucun bruit dans les couloirs et elle-même s’évertuait à en faire le moins possible. Et c’est sans trop de problème qu’elle arriva à la porte qui menait au parking de l’orphelinat. Là, il n’était plus très compliqué de sortir. Ainsi, Mee Na se retrouva à l’air libre. Elle ferma un instant ses yeux et respira à pleins poumons. Un sourire se dessina sur ses lèvres, elle mit les mains dans les poches et s’enfonça dans les rues de Busan. L’air était agréable. Ca faisait longtemps que Mee Na n’était pas sorti la nuit en ville. Habituellement, lorsqu’elle sortait sans autorisation c’était durant la journée.

Fouillant dans l’une des poches de son blouson, Mee Na en sortit son portable qui lui servait également de lecteur de musique. Elle déroula les écouteurs enroulés autour et les porta à ses oreilles avant de chercher dans le répertoire une musique à écouter. Elle sélectionna une musique vieille de huit ans nommée What the Hell. C’était une musique d’un groupe à la mode à ce moment là. Elle était puissante et assez mélancolique en même temps. Ca allait assez bien avec la couleur du ciel à cette heure tardive.

Busan étant une grande et attractive ville, il y avait énormément de gens dans les rues, riant, se tenant par la main ou bien se donnant des tapes amicales dans le dos. Intérieurement, Mee Na soupira et les maudit tous. Ils semblaient heureux et elle . . . Et bien elle devait sembler paumer à marcher comme ça, seule dans Busan avec ses écouteurs et sa musique. A l’orphelinat, Mee Na était respectée mais n’était-ce pas plutôt par crainte son don qui pouvait s’avérer assez dévastateur lorsqu’elle était contrariée ? Cette fois, son soupir fut bel et bien réel.

Au lieu de rester dans ces rues bondées, Mee Na décida de se diriger vers la plage. Certes cela lui ferait de la marche mais peu lui importait, il devait lui rester du temps avant que le staff de l’orphelinat ne soit sur elle. Alors elle essaya de faire abstraction de toutes ces bandes d’amis qu’elle croisait et finalement, sans s’emporter une seule fois sur ces pauvres personnes sans raison, elle atteignit la plage. L’air avait ces relents salés typique de ce genre d’endroit. Grâce à toutes les lumières, la plage n’était pas plongée dans le noir, même pas l’étendue de sable. Alors Mee Na décida d’y aller.

Juste avant de faire un premier pas dans le sable, la jeune fille retira ses chaussures et ses chaussettes et posa les pieds dans le sable. Cette sensation était agréable et ça faisait bien des mois qu’elle ne l’avait pas ressentie. Elle avança un peu et finalement, s’assit dans le sable, déposant ses chaussures à côté d’elle. Regardant droit devant elle, Mee Na essayait de discerner la ligne d’horizon dans l’obscurité. Peine perdue ! Alors elle retira les écouteurs de ses oreilles et les glissa dans sa poche pour écouter le bruit des vagues que l’on pouvait entendre malgré le bruit de le foule présente quelques dizaines de mètres derrière Mee Na.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Beach by night (PV)   Dim 13 Mai - 19:34

&&
Beach by night


La journée avait été rude. Photo, photo, photo. Encore une. Puis une autre. La dernière n’était toujours pas arrivée. Le Boss voulait des clichés de la ville de nuit. Evidemment, je devais lui obéir. Soit je jouais les chiens, soit je repassais devant l’appareil, et je n’en avais aucune envie. La vie calme et paisible que je menais me plaisait. Et l’odeur de l’argent ferait revenir les géniteurs et la gamine. Rien qu’en y pensant, un long soupir retentit dans la chambre. Si quelque chose pouvait bien les raccrocher à moi, c’était l’argent. Leur précieuse thune. Qu’il la gagne eux même, ces vautours … Alors que je m’allongeais sur mon lit, comptant bien faire une sieste en attendant la tombée de la nuit, la sonnerie de mon téléphone se déclencha. Rabattant mon oreiller sur mon visage, j’espérais atténuer le bruit. Rien du tout, ça ne servait à rien. Epuisé, je me résignais à répondre. Le temps d’atteindre mon téléphone, la sonnerie cessa, et un message fît vibrer mon portable. « Coucher du soleil aussi. Maintenant. » S’il ne coutait pas une petite fortune, j’aurais fracassé le petit engin sur le sol et l’aurait piétiné.

Des photos du coucher de soleil donc. Soit. Il était quasiment 21H, le temps devait s’être rafraichi. Me dirigeant vers mon armoire, j’en ouvrais la penderie, blindée de chemise en tout genre. Une simple chemise noire cintrée en fut tirée et jetée sur mon lit. En suivi un top blanc orné d’un cœur – l’organe, pour le côté glauque de la chose. - noir en sang. Les troquant contre mon simple tee-shirt, j’en profitais pour enfiler un jeans mois aéré. Filant vers la salle de bain, je retirais mes lentilles de couleur. Bientôt, il ferait assez sombre pour qu’on ne remarque mes yeux, inutile donc de les camoufler. Cependant, une paire de ray-ban sans correction vint tout de même les recouvrir. On ne sait jamais, qu’il y ai beaucoup de rues illuminées.

Passant dans la cuisine avant de repartir, je jetais quelque croquette dans l’assiette du chaton, histoire qu’il ne meurt pas de faim durant mon absence. C’est donc appareil autour du cou que je me précipitais dehors. Mon cuir ne suffisait pas, je souffrais atrocement du froid. Agacé par ce fait, je marchais en direction de l’endroit le plus ‘’ photogénique ‘’ à cette heure ; La plage. Il y faisait d’autant plus froid, mais il fallait bien y passer. Prenant une série de photo qui me plaisait, je me dirigeais vers un petit bar aux alentours, en attendant la nuit. C’était chauffé, et heureusement pour moi, dont les mains bleuissaient à vue d’œil. Le temps de boire un verre, et la lune était apparu depuis bien une demi-heure. Enfer et damnation, il fallait que j’y retourne.

Parcourant le sable, je retirais mes Doc Marteens qui se salissaient. Roulant en boule mes chaussettes, je les mettais à l’intérieur, pour être sûr de les retrouver. Un peu plus loin devant moi, une jeune brune était allongée sur le sable, sans rien pour protéger ses vêtements. Elle semblait totalement absorbée par ce qui se passait autour d’elle, et sereine. Prenant mon appareil, je ne résistais à l’envie de la photographier. Bien que je voulais rester discret et qu’elle ne s’en aperçoive pas, le flash se déclencha et illumina la plage tel un éclair pendant quelque secondes. Me retournant immédiatement pour ne pas qu’elle voit que ça venait de moi, j’admirais le cliché. Cependant, elle avait les cheveux … Violets ? Elle ne m’était pas inconnue cela dit … Elle me rappelait étrangement une des filles avec qui je trainais étant plus jeune. Pas vraiment le style de nana sage … M’approchant d’elle en oubliant totalement l’histoire de la photo, j’osais lui adresser la parole.

    « Hey, je … »


Accoster quelqu’un qu’on connait sans se souvenir de son nom, c’est idiot et pathétique.

    « Enfin, on se connait, non ? »


Dernière édition par Jung Liän le Ven 29 Juin - 18:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Beach by night (PV)   Lun 14 Mai - 21:15

Flash. Une fraction de lumière dans l’obscurité. Si Mee Na avait été comme tout le monde, elle aurait sursauté à cause de cette intense et subite lumière. Mais la jeune fille n’était pas comme tout le monde et sa première réaction fut d’haussé un sourcil. C’était définitivement le flash d’un appareil photo. Mee Na tourna la tête d’un côté puis d’un autre et ne fit que peu de personnes mais pas d’appareil photo en vue. Elle fronça les sourcils, soupira bruyamment avant d’hausser les épaules et de regarder à nouveau devant elle.

Puis, finalement, Mee Na se releva. Pas que cet endroit l’insupportait, bien au contraire mais il était impossible pour cette jeune fille de rester en place sans rien faire pendant plus de cinq minutes. Son trop plein d’énergie évident n’était pas toujours quelque chose de facile à vivre. Enfin, surtout pour les personnes qui la côtoyait car elle n’avait aucun problème avec son propre comportement. La jeune fille remit ses chaussettes, ses chaussures et fit volte face pour se retrouver face à quelqu’un qu’elle était certaine d’avoir déjà vu.

- Hey, je . . . Commença-t-il.

Mee Na ne dit rien, attendant la suite mais rien ne vint. Qu’est-ce qu’il voulait lui là à prononcer juste un mot et puis plus rien ? Nouveau soupir. Mee Na regarda le jeune homme de haut en bas et fouilla dans sa mémoire. Elle l’avait déjà vu par le passé lorsque ses fréquentations n’étaient pas des meilleures. Et puis plus récemment, ce devait être avec Joo-Eun. Toutes deux étaient de très bonnes amies et par conséquent Mee Na avait dû voir ce type alors qu’elle était avec elle. Comme le silence commençait à être plutôt gênant, la jeune fille ouvrit la bouche pour prendre la parole mais au même moment, ce fut lui qui enchaîna.

- Enfin, on se connaît non ?

Quoi ! Ils se connaissaient et il ne se souvenait même pas d’elle ? Mee Na fit immédiatement la moue et se reteint de ne pas exploser et de lui briser quelques côtes. C’est tout ce qu’il méritait pour ne pas se souvenir d’elle. Mais ce qui l’énervait le plus, c’est que elle-même se souvenait du sien. Jung Liän. Mee Na expira un bon coup et se contenta de serrer les poings. Elle le fusilla du regard un instant se planta, les bras croisés, regardant sur le côté d’un air distrait, comme si Liän était bien moins intéressant que cette enseigne jaune et verte clignotant une centaine de mètres plus loin.

- Ouais, il me semble. T’es qui déjà ?

Son ton était cassant et son visage était partagé entre une mine boudeuse et un autre bien plus en colère. Puis, Mee Na vit enfin un appareil photo autour de son cou. Ses sourcils se froncèrent immédiatement et elle se saisit de l’appareil avant le tirer vers lui, ramenant ainsi le jeune homme près d’elle. Elle leva la tête et reprit la parole.

- C’était toi cette photo ? J’espère que c’est pas moi que t’as pris !

Retournant l’appareil photo, elle jeta un coup d’œil aux photos prises et se vit avec ses cheveux mauves contempler l’obscurité qui faisait face à elle. Mee Na relâcha son emprise sur le jeune homme et le regarda dans les yeux, sombres à cette heure de la soirée.

- Je sais que je suis canon mais c’est louche les mecs qui prennent des photos de moi sans me le dire. T’es un stalker ou quoi ?

Et finalement, elle détourna le regard de nouveau pour se concentrer à nouveau sur cette fameuse enseigne. C’est tout ce qu’il méritait, l’indifférence de Lee Mee Na. De toute façon c’est au choix, l’indifférence ou bien l’exemple parfait de l’application de son don.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Beach by night (PV)   Ven 29 Juin - 18:00

En lui demandant son nom, j’avais vu la jeune fille changer de couleur. Ses joues virèrent au rouge et malgré l’obscurité du moment, c’était aussi visible qu’une tâche noire sur une feuille blanche. Si mes souvenirs ne me jouaient aucun tour, ce n’était pas le genre de fille à rougir devant un homme qui l’accostait, au contraire. Et elle n’avait aucune raison d’avoir honte. Tout du moins, aucune raison qui soit compréhensible pour moi. Donc, je l’avais énervée. Quoi ? Parce que je ne me souvenais pas clairement d’elle ? Han ! S’il fallait – qu’en plus de celui de tous les hypocrites à qui je devais respect et sympathie à cause de ma hiérarchie – je me souvienne du nom de mes anciennes connaissances, je n’y arriverais jamais ! Elle n’avait jamais eu de trou, peut-être ? J’avais déjà du mal à me souvenir de ma date de naissance – quand est-ce d’ailleurs ? – alors, du nom des autres, merci bien !

Elle détourna rapidement le regard, ce qui m’arrangeait assez. Je n’étais pas d’humeur à me battre ce soir. Quoi que, ça m’aurait bien réchauffé … En parlant de ça, j’avais bien envie que cet entrevue coupe court. Mes doigts s’engourdissaient, mes lèvres bleuissaient et ma voix tremblait légèrement, en plus de devenir de plus en plus rauque. Elle était comparable à celle d’un enfant qui venait de passer des heures à pleurer. Donc plus vite cette petite discutions se terminait, plus vite je rentrerais chez moi. Une bonne tasse de chocolat chaud, devant une émission idiote, enroulée dans une couverture avec Chaton sur les genoux … C’était la seule chose que je voulais, là, tout de suite.

    « Ouais, il me semble. T’es qui déjà ? »


Une vague de surprise me prit. Elle s’énervait de me voir chercher qui elle était, mais ne se souvenait plus de moi ? Je tiquais bruyamment. Elle se fichait de moi ou quoi ? Soit la gamine se souvenais de moi et sa réaction était compréhensible, soit elle faisait de son mieux pour m’énerver ! En plus, elle se permettait d’adopter un ton dur et terriblement agaçant, alors que j’avais été particulièrement gentil ! J’aurais très bien pu l’accoster plus durement que ça. Reconnaisse, merci bien. J’vous jure … La prochaine fois, je la laisse se débrouiller. A peine deux minutes et elle me soulait déjà. Alors si ça continue comme ça, je l’encastre dans un mur !

    « Liän J-… »


Je n’eu pas le temps de finir ma phrase qu’elle tirait sur l’appareil photo attaché autour de mon cou. Elle voulait me briser la nuque ou quoi ? Elle se payait ma tête, obligatoirement ! A quoi elle aspirait, bordel ?

    « C’état toi cette photo ? J’espère que c’est pas moi que t’as pris ! »


Ok. Si elle est aussi hargneuse que dans le passé, elle va en venir aux mains. Fait chier … Je commençais à trembler de froid. Je n’en pouvais plus … Alors que ça se finisse, bon sang ! Elle décida enfin de me lâcher quand elle eut vu que c’est bel et bien elle que j’avais décidé de photographier. Pris d’un élan de … Panique ? Presque, je jetais mes lunettes dans le sable, de peur qu’elle les casse en m’enfonçant ses cinq doigts dans la figure. La force avec laquelle elle m’avait attiré vers elle m’avait sidéré. Comment ce petit morceau de femme pouvait avoir tant de force dans les bras ?

    « Je sais que je suis canon mais c’est louche les mecs qui prennent des photos de moi sans me le dire. T’es un stalker ou quoi ? »


Me sentant comme l’homme le plus bête du monde, je me contentais de ramasser mes lunettes, désormais rayée à cause d’un galet. Merci bien les idées de gogole qui me prenait par moment … Je ne pouvais décidemment pas les remettre. Alors je me contentais de fixer le sol, la gêne se lisant sur mon visage.

    « Excuse moi, j’ai cru que tu allais … Enfin bref. Et pour finir … »


Sans quitter des yeux les fins grains de sables qui s’envolaient au gré du vent, je levais un doigt vers sa poitrine avec un sourire fier de moi greffé au lèvres.

    « … Une femme canon à des formes ici. »


Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Beach by night (PV)   Ven 29 Juin - 23:41

Alors qu’il avait émis un bruit de mécontentement à la réaction de la jeune fille, Lee Mee Na avait affichait un sourire dédaigneux. Apparemment, elle avait réussi à l’agacer. Tant mieux ! Il ne pouvait s’en prendre qu’à lui-même par rapport au fait de se sentir embêter par la fille aux cheveux mauves. S’il s’était souvenue d’elle, Mee Na n’aurait pas réagit comme ça. Enfin, peut-être pas. Ce soir elle n’avait pas spécialement de s’en prendre à quelqu’un mais ce n’est pas pour autant qu’elle allait se laisser marcher sur les pieds. Même si objectivement il n’avait rien fait de mal. Mais avoir un regard objectif, ce n’était pas vraiment le truc de Mee Na.

Sans que la jeune fille ne comprenne vraiment pourquoi, Jung enleva ses lunettes de soleil et les déposa au sol, près de lui. Mee Na haussa les sourcils. Mais qu’est-ce que c’était que cette réaction ? Il avait peur qu’elle le frappe ? Mee Na était violente parfois mais elle n’aurait jamais porté un coup au niveau des yeux à quelqu’un portant des lunettes, c’était bien trop dangereux et elle ne voulait en aucun cas crever les yeux de quelqu’un. Quoi qu’il en soit, maintenant qu’il ne les portait plus, Mee Na pourrait éventuellement le frapper à cet endroit là si elle le jugeait nécessaire.

Après avoir ramassé ses lunettes et marmonné des paroles inaudibles, Jung Liän pointa un doigt en direction de la poitrine de Mee Na et déclara qu’une femme canon devait avoir des formes à ce niveau là. Le regard de la jeune fille s’assombrit subitement. Hadès lui-même aurait pris peur du regard assassin de Lee Mee Na. Oui elle n’avait pas de formes et OUI elle le savait tout à fait ! Pas besoin de le souligner comme ça, elle était assez complexée pour ne pas avoir à en rajouter. Sans même qu’elle ne s’en rende compte, son poing s’était resserré. Elle l’aurait bien cogné si une voix, ou plutôt des voix, ne l’avait pas interpellée.

- Lee Mee Na !

On avait appelé son nom à plusieurs reprise. Elle jeta un coup d’œil au dessus de l’épaule de Jung et les vit. Du personnel de l’orphelinat. Mee Na lâcha un juron et serra les dents. Elle attrapa Jung au niveau de son col et attira son visage au niveau du sien puisqu’il était plus grand qu’elle. Dans ses yeux, il y avait un mélange de colère et de lassitude. La colère allait autant contre Jung qui s’était moqué d’elle que contre ses types qui venaient pour la ramener à l’orphelinat et la lassitude, c’était pour sa situation. Elle ne pouvait même pas passer une soirée dehors sans que Heartbeat ne lâche ses chiens de garde à ses trousses. Après tout, elle n’avait nulle part où aller alors elle reviendrait forcément tôt où tard entre ces murs.

- Ecoute moi, Jung Liän. Je veux pas que ces types m’attrapent alors tu vas m'aider !

Sans même s’en rendre compte, Mee Na avait gaffé. Elle prétendait qu’elle ne se souvenait pas de lui et là, pourtant, elle se souvenait de son nom. Mais peu importait, la jeune fille ne voulait vraiment pas se faire ramener de force à l’orphelinat. Alors, pour ‘’forcer’’ Jung à l’aider, Mee Na ajouta :

- Soit tu m’aides, soit je te fais regretter d’avoir pris une photo de moi dans mon dos et de t’être moqué de moi.

Aller Liän, ce serait stupide de ne pas aider Mee Na ! C'était une offre que tu ne pouvais pas refuser. A moins de ne pas tenir à la vie. A vrai dire elle aurait tout simplement pu se mettre à courir en laissant le jeune homme sur place sans qu’il ne comprenne ni pourquoi ni ce qu’elle pouvait bien fuir comme ça. Mais dans ce cas là, elle avait perdu tout bon sens. Ca arrivait des fois lorsqu’il s’agissait d’elle et de l’orphelinat. Mee Na avait peur qu’il ne se trame quelque chose et malgré sa force incroyable, elle n’était pas à l’aise à Heartbeat. Alors, bien qu’elle ne le sentit pas, apparut dans son regard une lueur de supplication.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Beach by night (PV)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Beach by night (PV)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
「 HEARTBEAT심장의 고동 」 :: HAPPY ENDING끝 :: Corbeille :: RPs-