AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Can you smile ? ↔ Yeollie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: Can you smile ? ↔ Yeollie   Mer 16 Mai - 19:16

LEE SUNGYEOL
.Hwang Jinyeol ;






nom ─ 황
prénom ─ 진열
âge ─ 18 ans
date de naissance ─ 27 août 2001
taille ─ 183cm
poids ─ 60kg
groupe sanguin ─ B


Life in Heartbeat Orphanage

Medical Infos ;
• année d'arrivée : 2001
• motifs : Fils d'une scientifique de l'orphelinat qui a disparu de la circu- lation après sa naissance.
• année d'injection : 2008 (1 mois avant ses 7 ans)

• description don / maladie : L'animorphisme. Ce pouvoir permet à Jinyeol de prendre la forme d'un animal, quel qu'il soit. De plus, lorsqu'il est sous cette forme, il est capable de communiquer avec eux.
• état de maîtrise / stade : Moyen ; il lui arrive de se transformer sans le vouloir.

• Informations notables : ♦️Il aime manger. Surtout des gâteaux ; il en a toujours dans le tiroir de sa table de nuit. Par contre, il ne supporte pas les soupes et les porridges.
♦️Il est très curieux.
♦️Il adore embêter les gens, leur jouer des tours.
♦️Il a peur des fantômes.
♦️Quand il ne sourit pas, Jinyeol paraît froid et distant. C'est la raison pour laquelle il fait de son mieux pour ne jamais perdre le sourire.
♦️Il est, parfois, un peu trop naïf.
♦️Il n'y a pas une nuit sans qu'il ne tombe de son lit.
Biography ;
On a raconté au petit garçon qu'il était à l'époque que la mère qui lui avait donné naissance l'avait lâchement abandonné devant les portes de l'orphelinat, le jour même où il respira pour la première fois l'air de l'extérieur. Depuis ce jour-là, Jinyeol ne voulut plus entendre parler de ses parents biologiques. Comment avaient-ils pu l'abandonner ainsi, alors qu'il était si vulnérable ? A l'orphelinat on s'occupait bien de lui, enfin, il trouvait. Il était nourri, logé, quelques professeurs s'occupaient de son éducation ainsi que de celles de ses 'camarades'. Il était content de ne pas être seul, il ne s'ennuyait pas. Un jour, un garçon avec qui Jinyeol s'entendait particulièrement bien fut emmené quelque part par un homme qui travaillait à l'orphelinat. On lui avait dit qu'une famille cherchait un garçon à adopter et que ses caractéristiques correspondaient bien à ce qu'ils voulaient. Alors son ami est parti à leur rencontre, mais il le revit le lendemain. Et il n'était plus le même. Alors qu'ils se trouvaient face à face, le garçon s'est mis à trembler, puis s'est effondré sur le goudron de la cour, les yeux révulsés et le corps parcouru de violents spasmes. C'est après avoir vu du sang sur le sol, provenant de l'arrière du crâne de son ami à force que sa tête se cogne de façon répétée au sol, que Jinyeol hurla à l'aide, les yeux écarquillés d'horreur. Deux personnes vinrent alors vers eux et soulevèrent le corps encore spasmodique du jeune garçon. Jinyeol entendit l'un des hommes marmonner quelque chose qui ressemblait à "crise d'épilepsie" (terme inconnu à un petit de cinq ans) à l'autre, et ils l'emmenèrent avec eux, Dieu savait où. C'était la dernière fois que Jinyeol voyait son ami. Cette expérience était probablement la plus traumatisante qu'il n'avait jamais vécue jusque là, et il passa plusieurs journées allongé dans l'herbe du jardin de l'orphelinat, à observer le ciel.

Un jour, alors qu'il s'amusait avec d'autres enfants, on vint le chercher et il suivit la personne docilement, en sautillant, le sourire aux lèvres. Il était de bonne humeur parce qu'il avait trouvé un chaton caché derrière un arbre, et dès que ses yeux s'étaient posés sur lui, Jinyeol décida qu'il serait son ami. Un ami assez particulier, certes, mais un ami. Il avait toujours été attiré par les animaux, ils le fascinaient, il ne savait trop pourquoi. Bref, il suivit l'homme sans se poser de questions et, après quelques minutes de marche, se retrouva dans un endroit dont il ignorait l'existence jusque là. La pièce qu'il pénétra était quasiment vide, à part une sorte de chaise qui n'en était pas vraiment une en son centre, et quelques autres dont il ne se souvient plus. C'était le siège à l'apparence assez particulière qui avait attiré le plus son attention. Levant la tête vers l'autre homme qui semblait l'attendre, le regard interrogatif, il le vit lui sourire légèrement. Jinyeol ne dit rien et alla s'installer sur le siège, souriant et un peu excité. Dans un mois, il allait avoir sept ans. Il se disait que, peut-être, il avait besoin d'un vaccin pour que la transition se passe bien. Oui, il débordait d'imagination. Il ne broncha pas lorsqu'on l'attacha fermement, ni même lorsqu'il vit la longue aiguille se diriger vers son bras. Il se disait que c'était nécessaire, et que, comme cela avait été le cas après les autres vaccins qu'il avait reçu, la douleur se dissiperait bien vite. Si l'ami qui l'avait quitté deux ans auparavant lui avait dit que cette piqûre serait douloureuse au point qu'il ait envie de se couper le bras, il lui aurait ri au nez en le traitant de poule mouillée.
S'il s'attendait à ça. S'il avait su, il aurait déguerpi au moment même où il avait vu l'homme regarder en sa direction. Et personne n'était là pour le supporter, excepté quatre ou cinq hommes et femmes, il ne savait pas trop, sa vision était troublée par les larmes qui s'accumulaient dans ses yeux. Il ne pleurait pas seulement parce qu'il avait mal. Il pleurait également parce qu'il avait fait preuve d'une telle naïveté. « Si j'avais su... » ne cessait-il de répéter dans sa tête. Au bout d'une dizaine de minutes, la souffrance était telle qu'il ne parvenait même plus à penser. Il avait affreusement mal. Il avait l'impression que l'on l'écartelait, qu'on lui arrachait tous ses organes, qu'on le découpait en petits morceaux tout en le laissant conscient. Jinyeol était persuadé qu'il allait mourir. Mais non, il survécut. Au grand étonnement de tout le monde, mais surtout au sien. C'était impensable.
Les scientifiques étaient satisfaits. D'abord parce qu'il était resté en vie malgré son jeune âge et son corps qui ne semblait pourtant pas prêt à supporter tout cela. Et puis, parce qu'ils avaient utilisé un sérum plus incertain et imprévisible que les autres. Le pouvoir qu'il obtenait était déterminé par sa personnalité et ses différentes caractéristiques. Ces scientifiques, qui ne connaissaient que le strict minimum concernant le garçon, ne savaient pas trop à quoi s'attendre.
Jinyeol se réveilla deux jours plus tard dans sa chambre. Il ignorait combien de temps il avait passé dans la pièce aux murs blancs, s'étant évanoui au bout d'une demi-heure de souffrance insoutenable. Sa gorge lui faisait mal et il avait des difficultés à parler. Probablement parce qu'il avait poussé des hurlements d'une puissance insoupçonnée. Lui-même ignorait que ses cordes vocales étaient dotées d'une telle force. Il resta environ une semaine isolé dans sa chambre, recevant constamment des visites des scientifiques, qui l'examinaient sous tous les angles. Les visites cessèrent et Jinyeol put de nouveau sortir et retrouver ses camarades. Les scientifiques semblaient déçus, mais il n'y faisait pas attention. En fait, il ne savait même pas pourquoi ils lui avaient injecté ce truc. A part quelques courbatures, le garçon ne ressentait rien d'anormal, et c'est bien cela qui frustrait les scientifiques. Il aurait dû avoir des effets du sérum dès le lendemain de l'injection, mais il ne s'était rien passé. Et il ne semblait pas avoir hérité d'une quelconque maladie. Que s'était-il donc passé ?

A dix ans, il n'y avait toujours aucun résultat et les hommes se concertaient en se demandant s'ils ne devraient pas lui faire une nouvelle injection. Mais ils décidèrent de ne rien faire et d'attendre. Une nuit, Jinyeol eut un rêve. Dans ce rêve, il était monté sur le rebord de sa fenêtre, ouverte, et observa le ciel étoilé. Il avait envie de s'envoler et découvrir la ville. Ce qu'il ignorait, c'est que ce rêve n'en était pas un. Il étendit ses ailes et partit à la découverte des airs, posant son regard émerveillé sur les lumières de la ville, qu'il voyait pour la première fois. Au bout de ce qui lui sembla être une bonne heure, il décida de rentrer. Cependant, il sentit ses ailes s'affaiblir et, alors qu'il s'apprêtait à se poser sur le bord de la fenêtre de sa chambre, il perdit conscience. Lorsqu'il se réveilla, il était sur un lit d'hôpital et avait une jambe et un bras dans le plâtre. Il avait apparemment un os fracturé et une épaule déplacée. Mais ce n'était pas très grave et au bout d'un mois il put s'en retourner courir d'un bout à l'autre de la cour. On lui avait dit qu'il avait été retrouvé inconscient sur le sol en bas de sa chambre. Tous croyaient à une tentative de suicide au vu de sa fenêtre ouverte, ce qui n'était pourtant pas le cas. Jinyeol lui-même ne savait pas comment expliquer ce qui c'était passé. Une autre fois, à quinze ans, alors qu'il s'amusait avec le chat qu'il avait 'rencontré' le jour où il avait reçu l'injection du sérum, il eut la soudaine envie de pouvoir le comprendre. D'un coup, il se sentit rapetisser, et vit son 'ami' le regarder avec de gros yeux, figé sur place. Puis, il parla, et Jinyeol le comprit. Que lui arrivait-il ? Il se précipita vers le bâtiment, et alors qu'il s'apprêtait à y pénétrer, il vit son reflet dans la porte vitrée. Il était devenu un chat. Un chat noir, avec des oreilles de chat, des yeux de chat, une queue de chat, et des moustaches.
Plusieurs transformations de ce genre eurent lieu ; entre autres, il s'était changé en chien, en serpent (ce qui avait failli faire une crise cardiaque à un professeur de l'orphelinat) et même en lézard. Avec cette dernière transformation, il avait eu un autre accident, qui lui valut un bras dans le plâtre, parce qu'il avait retrouvé sa forme humaine alors qu'il grimpait sur un mur.

C'est le lendemain que tout devint clair pour Jinyeol. Alors qu'il retournait dans sa chambre, il entendit une discussion entre deux hommes, dont l'un était celui qui avait plâtré son bras. Après l'avoir entendu prononcer son nom, il se cacha derrière un mur et décida d'écouter.
« ...sais pas si c'était une bonne idée d'injecter le sérum à Jinyeol. J'ai l'impression qu'il n'a eu aucun effet sur lui. »
Le concerné tendit l'oreille. Le sérum ? Est-ce qu'ils parlaient de ce truc qui lui avait fait voir l'Enfer alors qu'il n'avait même pas sept ans ?
« Mais ce n'est pas normal quand même, tous ont eu une réaction ! Ils sont soit tombés malades, soit morts, soit, pour les plus réussis, ont hérité d'un pouvoir ! »
Le jeune garçon écarquilla les yeux. Avait-il bien entendu ? Alors, lui et les autres étaient considérés comme de simples souris de laboratoire ?
« Si ça se trouve, sa mère lui a injecté un truc qui empêcherait le sérum d'agir. Après tout, elle contribuait beaucoup à la fabrication de ce dernier. C'est d'ailleurs dommage qu'elle ne soit plus parmi nous. » commenta celui qui l'avait soigné.
« Comment ça ? Je ne me souviens plus exactement de l'histoire... » dit son interlocuteur.
« Eh bien... Comme tu le sais, sa mère travaillait avec nous au labo', et un jour on a appris qu'elle était enceinte. Par contrat, on s'est alors mis d'accord avec elle qu'à sa naissance, son enfant serait considéré comme un orphelin et que, donc, viendra un jour où l'on devra lui injecter le sérum. Néanmoins, quand l'enfant est né, elle a soudain changé d'avis, et a essayé de le cacher, de faire croire qu'il était mort pour probablement lui éviter l'injection. Mais elle échoua et son enfant lui fut pris malgré ses efforts pour le protéger. Elle refusait de travailler sur l'élaboration du nouveau sérum et est devenue plus une gêne qu'autre chose pour nous. On a donc décidé de se débarrasser d'elle. »
L'autre homme eut un hoquet de surprise.
« Dé...débarrasser ? Dans quel sens ? »
Son confrère n'eut pas l'occasion de lui répondre car des pleurs se firent entendre au dehors, et les deux interrompirent leur conversation pour aller voir ce qui se passait.
Jinyeol s'était accroupi contre le mur, le regard dans le vide. Alors, pendant tout ce temps, ils lui avaient menti, ils lui avaient caché la vérité. Sa mère ne l'avait pas abandonné, on le lui avait pris de force. Et il ne savait même pas ce qu'elle était devenue. Et puis une question se posa dans sa tête. Pourquoi faisaient-ils tout ça ? Quelles étaient leurs véritables intentions ?

Il décida de cacher aux scientifiques le fait que leur sérum avait bien eu un effet sur lui. Il n'en parla pas non plus aux autres orphelins. Qui sait ce qu'ils faisaient de ceux qui avaient des pouvoirs ? Il ne voulait même pas essayer pour savoir. Il voulait juste continuer de mener la vie qu'il avait eu jusque là, bien qu'il savait que ce ne serait plus tout à fait pareil.

Aujourd'hui, Jinyeol a constamment le sourire aux lèvres et se comporte comme il l'a toujours fait. Bien que dans un coin de sa tête reste gravée la conversation qu'il avait entendue entre les deux hommes.
Il est gentil. Il n'est pas courant de voir un jeune aussi souriant et énergique dans cet orphelinat. Parfois, il se sent un peu hors-sujet. Mais il ne peut pas s'en empêcher. C'est quelqu'un qui ne supporte pas la solitude, il essaie donc d'aller vers les gens, mais cela s'avère plus difficile qu'il ne voudrait que cela soit.
Jinyeol est un grand enfant. Il aime jouer des tours aux gens. Autant aux orphelins qu'au staff. Et quand il est satisfait de sa bêtise, il peut lâcher un rire sadique assez effrayant. Mais ce n'est jamais rien de bien méchant. Un jour, il a offert du chocolat à un prof. C'est après avoir mordu un bon coup dedans et failli s'étouffer avec que la personne s'est rendue compte que c'était de la simple boue séchée. Non, ce n'est pas méchant. Il s'amuse comme il peut ! 'Faut vraiment pas être malin pour ne pas se rendre compte d'un tel artifice. A savoir, il avait à peine dix ans à l'époque. On pourrait se demander d'où il tient toute cette inspiration. A 19 ans, c'est étonnant qu'il ne soit pas encore à court d'idées.
Bien sûr, Jinyeol n'a pas un coeur de pierre et a également ses faiblesses, tout comme des moments 'down', où il a juste envie de se poser et fixer un point invisible, ne pensant à rien.
Il ne se décourage pas facilement et fait toujours de son mieux afin de rester optimiste. N'aimant guère les conflits, il n'est pas rancunier.
Il est inutile de lui demander des conseils en amour car il n'a absolument aucune expérience dans ce domaine. Non pas qu'il ne veuille pas avoir à faire à l'amour ; il n'y a juste jamais vraiment pensé.

Quant au projet, à vrai dire, Jinyeol n'a pas vraiment d'avis dessus. Il ne voit pas l'utilité d'injecter un sérum à des gamins qui n'ont rien demandé. Ni d'injecter ce truc tout court. Qu'est-ce qu'ils veulent faire d'eux ? Des armes de guerre ? Ou bien innover les zoos ?
Il se demande tout de même pourquoi ce laboratoire continue d'exister. Ceux qui ont des pouvoirs pourraient essayer de s'en servir pour faire cesser ce 'désastre' et ainsi empêcher que d'autres ne ressentent la souffrance que lui-même a dû endurer.
Pourtant, rien ne se passe. Du coup, Jinyeol reste sur le banc de touche, à observer. Si quelqu'un se décide, il est prêt à l'aider. Sinon, il ne s'imagine pas trop se transformer en éléphant pour essayer de ravager le bâtiment.

Spoiler:
 



Dernière édition par Hwang Jinyeol le Mer 23 Mai - 1:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Can you smile ? ↔ Yeollie   Mer 16 Mai - 19:19

SungYeol *O* / Il nous faudra un lien, hein ? Soit avec Sun Joo ou mon DC x)/
Sinon Re-Welcome here <3
Revenir en haut Aller en bas
avatar

「 AVATAR 」 : Im Jae Beom
「 DON/MALADIE 」 : Contrôle de l'espace-temps

MessageSujet: Re: Can you smile ? ↔ Yeollie   Mer 16 Mai - 19:24

Ah JinYeol t'es revenu ♥
Ca me fait plaisir !!!
Oui c'est vrai que le message de la PA fait peur sur le coup, pour ça que la 1ère phrase est censée rassurer ^^
Merci pour le design et les smil', ça se voit que tu les aimes !
Courage pour tes derniers partiels, et prends ton temps pour revenir =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.Kirin-art-school.net
Invité



MessageSujet: Re: Can you smile ? ↔ Yeollie   Mer 16 Mai - 19:40

Bienvenue Jinyeol !~☼
Courage pour les partiels (~^.^~)
PS : Ton lien de fiche n'est pas bon : faut que tu mette l'adresse http à la place de lienfiche :3
Revenir en haut Aller en bas
avatar

「 AVATAR 」 : meng jia [miss A]
「 DC 」 : nope
「 DON/MALADIE 」 : effacement de la mémoire

MessageSujet: Re: Can you smile ? ↔ Yeollie   Mer 16 Mai - 20:28

bienvenue o/
bon courage pour ta fiche :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



MessageSujet: Re: Can you smile ? ↔ Yeollie   Mer 16 Mai - 21:29

Re-bienvenuuue Yeolyeol :)
J'ai l'impression de te connaître par un autre forum, en lisant ta fiche... hmhm.
Bref ! Il nous faut un lien ! (D'ailleurs j'avais posté sur ta fiche sur l'ancienne version xd)
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Can you smile ? ↔ Yeollie   Mer 16 Mai - 21:32

Re-bienvenue.
*O* Trop cool comme pouvoir *w*...
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Can you smile ? ↔ Yeollie   Jeu 17 Mai - 17:36

MON CHATOOON & CAMARADE !
Je suis contente que tu sois revenu *à* Ah que je t'aime ♥ /PAN/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Can you smile ? ↔ Yeollie   

Revenir en haut Aller en bas
 

Can you smile ? ↔ Yeollie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
「 HEARTBEAT심장의 고동 」 :: HAPPY ENDING끝 :: Corbeille :: Archives-