Partagez | 
 

 Around the night ♦ Jang Woo Yeol

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: Around the night ♦ Jang Woo Yeol   Jeu 17 Mai - 20:38

Around the night



    Nuit, Ô belle nuit. La nuit est magnifique, qui ne le sait pas ? Ses étoiles se trouvant dans le ciel, ses rêves berçant la nuit des petits dormeurs. La nuit est quelque chose d’unique. Tout change durant la nuit. Tout fait beaucoup plus peur et pourtant, tout n’est qu’attirant. Qui n’a jamais été tenté de se balader dans des couloirs trop sombres armés d’une simple lampe de poche ? Bon, peut-être que peu de gens aime ça. Pourtant, ça n’était pas son cas. A chaque fois que Na Yung n’arrivait pas à dormir, malgré les interdictions et avertissements, rien ne l’empêchait de prendre une petite lampe de poche toujours caché sous son lit et de sortir de sa chambre pour aller se promener dans les différents couloirs bien trop sombre de l’orphelinat. Il fut un temps ou elle était atrocement effrayée par tout ça. Il fut un temps ou elle n’osait pas. Avant, lorsqu’elle était une enfant, elle n’osait pas pour la simple et bonne raison qu’un infirmier lui avait un jour raconté qu’un monstre aux dents bien trop aiguisés se trouvait dans les couloirs à la tombée de la nuit. Qu’il était là et attendait qu’une proie un peu trop idiote ne vienne se perdre sans ses filets pour que lui puisse manger. Durant des mois elle n’avait donc pas osée, jusqu’à cette fameuse nuit.

    Une nuit où elle ne devait pas avoir plus de douze ans. Elle s’était levé et était sortit armée d’une petite lampe de poche ainsi que d’un ours en peluche. A cette époque, elle était déjà sévèrement atteinte par son don mais, elle était encore jeune, encore plus humaine ? Elle n’était pas aussi sadique qu’aujourd’hui. Elle ne jouait pas encore avec les autres comme elle le faisait à présent. Elle s’était baladée, tenant cette peluche contre elle pendant des heures. Elle n’avait jamais rien trouvée. C’est à partir de se moment que Na Yung s’était dite que les gens étaient vraiment idiot pour croire à ce genre d’histoire. Comme si les monstres pouvaient exister. Mais en même temps, elle en était un ? Tout ça était si étrange…

    Et durant des années s’était comme ça, elle continuait d’aller et venir dans ses couloirs dès que le sommeil ne lui venait pas. Etonnement, elle était toujours armée de cette petite peluche dont elle ne s’était toujours pas séparée. A vrai dire, personne ne le savait, personne ne pouvait le deviner de toute façon, elle était bien trop discrète pour que quelqu’un remarque qu’elle en possédait une. Pourtant si ça venait à se savoir, sa réputation risquait malgré tout d’en prendre un coup. Mais pour se soir, elle décida de laisser son ami imaginaire de la nuit tranquille et juste avant de sortir de sa chambre, était passé par la case miroir comme elle le faisait souvent. Pourquoi donc ? Parce qu’elle aimait regarder son reflet, histoire de voir s’il n’avait pas changer. A force de jouer de ses apparences elle avait peur d’un jour oublier la sienne. S’était en quelque sorte une façon de s’auto-rassurer. En se regardant, elle souriait aussi à la vue de ce qu’elle portait. Une longue chemise de couleur noir qu’elle avait un jour piqué à Min Soo quand elle s’était introduite par effraction dans sa chambre. Elle l’avait trouvé jolie et l’avait donc piqué sans que Min Soo ne le remarque jamais. Ca la faisait rire d’ailleurs tant s’était idiot tout ça. Mais donc, le vêtement lui arrivait à mi-cuisse. Ses cheveux eux, étaient détaché et légèrement en bataille, ça lui donnait un petit air rebelle qu’elle aimait tout particulièrement. Il n’y avait que ça. Après tout, pas besoin de ressembler à une top model pour aller se coucher alors, elle y allait un peu en free-style. Mais pour cette fois elle ne comptait pas faire ça. Elle avait une idée bien précise en tête et elle comptait bien faire tout ça.

    Une fois sortit de sa chambre, la demoiselle s’était dirigée vers le dortoir des garçons en marchant d’un pas léger et atrocement discret. Elle ne faisait pas un seul bruit. A vrai dire, elle ne voulait pas tomber sur quelqu’un par peur de devoir retourner dans sa chambre ou bien de tomber sur une personne qu’elle ne porte pas dans son cœur. Elle avait tellement de bol que ça risquait de lui arriver alors, autant rester sur ses gardes ? Na Yung ne savait même pas si elle avait le droit de se rendre ici enfaite. Mais au final elle s’en foutait complètement. Il n’y a qu’une fois devant la porte de la chambre qu’elle avait tant espérer atteindre qu’elle retrouvait un semblant de sourire. Elle l’aimait beaucoup se type parce qu’elle arrivait toujours à l’embêter. Il était son meilleur ennemi. Le sien à elle et à personne d’autre. C’est d’ailleurs pour ça que même sans toquer elle avait ouverte la porte de sa chambre avant de s’y glisser. Il faisait noir et elle ne voyait rien bien sur. Elle en fit même la moue alors qu’elle s’avançait jusqu’au lit après avoir fermé la porte. Dormait-il ? Elle ne voyait absolument rien.

    « La princesse va-t-elle se réveiller ou il faut lui offrir un baiser pour que ça se fasse ? Enfin, je peux t’en foutre une si tu veux aussi ! »




Dernière édition par Kim Na Yung le Sam 19 Mai - 12:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Around the night ♦ Jang Woo Yeol   Ven 18 Mai - 14:07

"C'est seulement quand on a tout perdu qu'on est libre de faire tout ce qu'on veut. "
« Woo ? Woo ? Wooooooo !? » Sa main attrapait et secouait sa manche sans vergogne. L’autre vint frapper le devant de sa casquette, celle-ci se retrouva à entraver son champs visuel. A cet époque, il avait sept ans. C’était un autre temps. Nous ne pensons pas à mal, nous vivons avec l’insouciance et sans penser à ce que sera demain, ils étaient ainsi ensemble. Deux amis, sans soucis, le sourire amusé de Woo Yeol s’afficha sur son visage. Contrairement à maintenant, il n’était pas brusque et il ne le repoussa pas. Non, il avait besoin de cet ami sur qui il se reposait jour après jour. Il avait une confiance aveugle. Si l’histoire avait été autrement et avec leurs accords, ils choisiraient d’être frères. Sortant de ces rêveries, il revit son visage, chaque traits et ses yeux pétillants. Comme une seconde nature, il se doutait de le voir tramer quelque chose à l’encontre du personnel. Et, comme toujours, il en fit part à son ami. Plus on est de fous, plus on rit. Et, ce n’était pas manqué. Ce jour-là, il s’en rappellerait. Il le connaissait par cœur, il savait les mots qu’il allait lui prononcer, la réaction des autres lorsqu’ils remarqueront leur mauvais tour. A cet instant, il rêvait. Il en avait totalement conscience. Pourtant, il ne voulait se réveiller. Là, la chance lui était donnée de le revoir. Tant pis si cela était les mêmes mots, si cela était les mêmes expressions, si cela était la même rengaine. Seulement, il se terminait de la même manière. Une curiosité mal saine, une envie de comprendre. Les cris de son ami résonnaient dans l’obscurité, l’avait-il appelé ce matin-là ? Il souhaitait le rejoindre mais, le rêve se termina ainsi. Ses yeux grands ouverts, sa chambre baignait dans l’obscurité la plus totale. La sensation d’étouffement le prit à ce réveil, il était chanceux d’avoir des chambres individuelles dans cet orphelinat. S’extirpant de son lit, il tituba jusqu’à son armoire et farfouilla sans ménagement, les affaires et cintres tombèrent à terre, il trouva finalement une serviette et s’essuya le front. Il ôta son t-shirt et sur son retour au point de départ, il se heurta le genou contre la table de chevet. Les noms d’oiseaux dépassèrent la barrière de sa bouche. Ce ne semblait pas être sa nuit de prédilection.

Avachi sur le ventre, il tendit difficilement le bras pour ouvrir quelque peu la fenêtre de sa chambre qui se trouvait au-dessus de son lit. L’air nocturne effleura son dos. Un frisson le parcourut mais, il ne daigna pas se retirer. Tout lui paraissait moins étouffant. Comme à chacune de ces péripéties, la nuit se montrait plus propice à la tranquillité après. Quand est-ce qu’il pourra rêver d’une chose plus agréable ? Ses yeux s’étaient acclimatées à la pénombre. Une partie de lui souhaitait arrêter, une autre voyait ce procéder pour refaire un bon en arrière. L’avait-il réellement appelé ce matin là ? Peu à peu, il songeait. Peu à peu, ses paupières se faisaient lourdes et finalement, il sombra dans les bras de Morphée. Une nuit sans rêve, c’était surement triste à dire mais, cela lui convenait parfaitement. Par-dessus sa couette, un pantalon noir en toile comme guise d’unique pyjamas, il aurait surement la crève à son réveil avec la fenêtre ouverte. Peu importe, il était trop bien pour vouloir faire un quelconque effort puis, il semblait avoir passé le cap du deuxième sommeil. Enfin un pas entre le première et le deuxième car, il parvint tout de même à entendre quelqu’un parler près de lui. Déjà le réveil ? Avait-il autant tardé ? Habituellement son réveil lui va amplement pour se réveiller. Néanmoins, il n’était pas rare de voir une surveillante déboulée dans sa chambre pour lui rappeler ses entrainements. Pensant avoir à faire à cet oiseau de mauvaise augures, il grogna, attrapa un des coussins et le jeta sans retenu vers l’endroit où venait cette voix. «  YAH AJUMA ! Je vous ai déjà dit de ne pas rentrer dans ma chambre ! … Foutez-moi la paix. » S’aplatissant à nouveau sur son lit, il mit ses mains sur sa tête et ainsi masquer ses yeux pour anticiper lorsqu’elle viendra à tirer le rideau. Cependant, il eut un moment de pause. Ses yeux s’ouvrirent lentement et avec beaucoup d’hésitation avant de comprendre. Il faisait encore nuit et donc, ce ne devait pas être cette mégère dans la pièce. Dans sa précipitation, il n’avait pas pris en compte la sonorité de la voix. Surtout qu’il était loin d’être du matin alors que ce soit Pierre, Paul ou Jacques, voir Ginette sur ce coup-là ; il aurait bien du mal à distinguer qui s‘adressait à lui.

A cette pensée, il se redressa rapidement dans son lit et se pressa d’allumer sa lampe de chevet. Grimaçant face à cette lumière subite, il tourna son visage vers la personne présente dans sa chambre. « ..Toi ? » Na Yung. Avait-elle vu l’heure ? Il soupira lourdement. Sa chambre était loin d’être accueillante. Surtout avec le bordel fait précédemment, il n’afficha pas non-plus une mine dès plus accueillante face à cette visite. D'une humeur bougon d’avoir été réveillé de cette manière, il continua de s’adresser à elle ; « Qu’est-ce que tu viens faire là ? Tu ne pouvais pas rendre ce genre de visite à quelqu’un d’autre ? … Non, bien sure. Quelle question. » Cela faisait un moment qu’il n’avait plus eu affaires à elle, il aurait du être sur le qui-vive. Ce n’était jamais bon de ne plus la voir … Parce que, pour y remédier, elle ou lui, trouvait toujours une manière alambiqué pour manifester sa présence et renouer le contact. Sur ce coup-là, elle avait fait fort. Encore un peu dans les vapes d’un tel réveil, il passa sa main sur son visage et reposa son regard sur elle. Il était peu accoutumé lui-même d’avoir de la visite avec sa coiffure en bataille et torse-nu mais, cette idée ne lui traversa pas l’esprit. « Et, tu sais ce qu’elle te dit la princesse ? » Un regard glacial prit place, un sourire narquois se dessina aux coins des lèvres ; « J’espère au moins avoir bien visé… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Around the night ♦ Jang Woo Yeol   Dim 20 Mai - 13:04

Around the night


    S’était la première fois qu’elle se faisait accueillir ainsi quand elle entrait dans une chambre en pleine nuit. Bon il est vrai qu’entrer dans la chambre de quelqu’un sans toquer, en pleine nuit et sans y être de toute façon invité ne se fait pas mais, qu’est-ce qui pourrait arrêter Na Yung ? Tout le monde sait qu’une fois que la jeune femme a une idée en tête, elle est plus qu’incapable de s’en débarrasser. Elle n’y arrive tout bonnement pas. Surement est-ce un gros défaut ? Elle n’irait même pas dire le contraire. Seulement elle ne l’avouait pas, elle n’avouait pas qu’elle avait se besoin d’aller vers les autres en pleine nuit pour se rassurer. Ce serait une honte n’est-ce pas ? Kim Na Yung, l’une des rares pensionnaires de l’orphelinat étant aussi dangereuse, aussi sadique et n’ayant sois disant aucun cœur. Elle, avoir besoin d’être rassurer par les autres ? Voilà quelque chose qu’elle n’osait pas avouer. Pourtant s’était bien le cas. Les nuits à l’orphelinat était des plus horrible et elle ne les supportait plus. Depuis qu’elle avait six ans s’était ainsi. Une année après, après cette injection qui avait complètement changée sa vie comme s’était le cas pour beaucoup d’autre, rien ne s’était arrangé. Elle était pourtant la reine, la reine des apparences qui ne laisse jamais rien se dérouler au hasard. Seulement, même en étant des plus horribles avec les autres, même en étant des plus dangereuses. Elle ne pouvait pas laisser ses sentiments et ses pensées de coté, même en les enfouissant au plus profond de son être. Mais s’il y avait bien quelque chose étant capable de la faire grogner comme un animal des plus féroces, s’était bien en se mangeant en pleine nuit un oreiller en pleine tête. Rien que ça, lui donnait envie d’arracher la tête trônant sur les épaules de Woo Yeol. Mais il faut dire aussi, qu’elle n’était pas venue jusqu’ici pour une simple petite promenade de santé. Non s’était bien plus que ça. Même en pleine nuit, peu importe l’heure que pouvait afficher un réveil, il lui arrivait d’avoir envie d’embêter quelqu’un. Souvent, sa victime était le petit Min Soo, mais ça, s’était parce qu’elle avait une vengeance à faire envers se dernier. Cependant, elle ne pouvait pas en oublier le petit Woo Yeol, celui qui semblait toujours si heureux de la voir. Qu’elle était aimée oui.

    « Tu semble si ravi, que ça fait presque peur. »


    Elle ne lançait pas des piques non, pas encore. Il n’y a qu’une fois la lumière allumée que même elle s’était caché les yeux le temps de s’habitué à cette lumière agressant soudainement ses pauvres yeux. Woo Yeol n’était peut-être pas des plus heureux de la voir, surtout à la mine qu’il pouvait bien afficher mais, ça n’était pas son cas à elle. Depuis combien de temps n’était-elle pas venue l’embêter ? Il lui avait presque manqué d’ailleurs. Mais quand elle y repensait, s’était bien la première fois qu’elle entrait dans cette chambre, surtout en faisant une visite surprise et surtout nocturne à quelqu’un. A y voir le bordel, elle fit une petite moue. Il ne faut pas croire, elle était peut-être pas très recommandable et aussi, chiante ainsi que sadique mais, la propreté, elle aimait ça. D’ailleurs, elle le pensait plus, responsable de ses affaires. Dans le fond, elle se souvenait d’où elle venait. Elle cette enfant, cette petite princesse venant d’une famille importante, une famille presque aristocratique. Il y a de la marge entre la Na Yung d’avant et cette de maintenant. Mais qui pouvait s’en douter ?

    « Ce que je fais là ? Oh tu as bien deviné tout seul. Je m’ennuie seule dans ma chambre, je n’arrive pas à dormir. J’ai donc décidée de venir m’amuser dans la chambre de quelqu’un d’autre ! »


    Dire ses mots alors qu’elle s’approchait de son lit était peut-être capable de porter à confusion. Mais il ne faut pas croire, elle ne venait jamais chez quelqu’un en ayant de tel pensées. Au contraire, sa particularité, s’était qu’elle était capable de tout trouver sur le tas. Que ce soit une farce, une apparence, une pensée. Tout lui venait sur l’instant. Mais Woo Yeol n’aurait jamais du lui rappeler qu’elle s’était mangé un oreiller, puisqu’elle-même venait de lui balancer en pleine tête. Elle n’en avait pas l’air mais pour une demoiselle elle avait un minimum de force quand même.

    « Ne te moque pas ! Je suis peut-être la reine des apparences ici mais je ne suis toujours pas capable de voir dans le noir ! Puis pourquoi tu râle ? J’aurais pu te réveiller autrement. Comme… En te sautant dessus ? Criant des mots doux dans tes oreilles. J’aurais aussi pu grimper sur toi et modifier mon poids pour faire environ cent-quinze kilos. J’aurais aussi très bien pu t’arracher le reste de tes vêtements mais ça, c’est plus pour rire qu’autre chose. Alors oui, tu es une petite princesse. »


    Tout lui venait sur le tas ? C’est exactement ça. Et puis, Woo Yeol était sa petite princesse, elle l’avait toujours pensée ainsi. Etrange ? Pour elle pas tant que ça. Na Yung était une énigme, une grande énigme. Personne ne pourrait deviner quelle pensées peuvent la traverser et à quel instant. Et de toute façon, tout ceux qui avait essayés, n’y était tout bonnement pas arriver. Mais là il pouvait presque être fier de lui, dans un sens elle venait d’avouer que le coussin, elle se l’était mangée. Mais, pas folle et ne voulant pas passer sa vie debout, elle venait donc de prendre place sur le lit alors qu’elle le regardait. Quelle soirée étrange n’est-ce pas ? Si elle avait su, elle serait venue bien plus tôt. Le pourquoi du comment de cette pensée ? Elle allait la garder pour elle encore un peu, mais juste un peu bien sur.

    « Je suis presque déçue. Je m’attendais à être accueillie autrement quand même. Où sont les câlins ? Les mots gentils ? Tu pourrais faire un effort pour une fois ! »


    D’ailleurs, plus elle parlait, plus ses traits commençaient à prendre les siens. Elle en profitait qu’il ne portait presque rien sur le dos pour le copier à la perfection, enfin ce qu’elle voyait dans tout les cas. Au bout de quelques secondes seulement, c’est deux Woo Yeol qui se trouvait dans la pièce, elle en arrivait même à copier sa voix tant elle l’avait déjà entendue jusqu’à présent.

    « De quoi faire monter l’orphelinat en hormones tu ne penses pas ? »


    Il faut le dire, il était bien fait, comme beaucoup d’autres d’ailleurs. Mais il faut croire, qu’elle choisissait vraiment à la perfection ceux qu’elle voulait copier. Il en faisait partie ? Après tout, la reine des illusions et des apparences ne fait jamais rien au hasard, c’est bien connu ça aussi.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Around the night ♦ Jang Woo Yeol   

Revenir en haut Aller en bas
 

Around the night ♦ Jang Woo Yeol

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
「 HEARTBEAT심장의 고동 」 :: HAPPY ENDING끝 :: Corbeille :: RPs-